« Tod’s n’est pas à vendre », a déclaré Diego Della Valle, le président de la marque italienne, malgré les rumeurs publiées dans la presse.

Même si le président du groupe LVMH, Bernard Arnault, qui détient 3,5 pour cent des actions du groupe, était pressenti comme l’acheteur potentiel de la marque, si toutefois Della Valle occupait un siège au conseil du groupe de luxe, la vente n’aura pas lieu.

« Bernard Arnault et moi sommes pareil, nous ne vendons pas, nous achetons », telle est l’annonce faite au journal Financial Times par le CEO de Tod’s.

Par contre, il ne contredit pas la vente de sa marque de chaussures Roger Vivier, considérée comme le « Fabergé des chaussures », un an après son achat.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS