(publicité)
(publicité)

Le fabricant japonais de fibres textiles, plastiques et matériaux composites Toray Industries a annoncé mercredi un bénéfice net en hausse de 10 pour cent en 2016/17, malgré des ventes en recul, et a livré des prévisions prudentes.

Durant la période d'avril 2016 à mars 2017, Toray, qui est un important fournisseur de la marque d'habillement Uniqlo pour les lignes de tenues en tissu technique, a dégagé un résultat net de 99,4 milliards de yens (800 millions d'euros au taux de change actuel). Son bénéfice d'exploitation a en revanche cédé 4,9 pour cent à 146,9 milliards de yens, sur un chiffre d'affaires en baisse de 3,7 pour cent à 2.026,5 milliards de yens (16,3 milliards d'euros).

Outre l'effet négatif du regain du yen, qui "a résulté en un déclin des recettes et bénéfices réalisés à l'étranger une fois convertis en devise nippone", Toray a souffert d'une demande "morose de matière pour les vêtements au Japon", en Europe et en Chine. Il se félicite cependant de la bonne performance des ventes de revêtements pour voitures et produits d'hygiène (masques). De même les plastiques dans le secteur de l'automobile se sont-ils bien portés, ainsi que les films d'emballage au Japon, les matériaux pour écrans de smartphones ou tablettes et batteries lithium-ion.

"De nombreux produits étant touchés par une forte concurrence sur les prix", Toray dit s'être "efforcé d'améliorer la profitabilité en se concentrant sur l'expansion des produits à haute valeur ajoutée et sur la réduction des coûts". Le fabricant a en outre été affecté par des ajustements de stocks sur la chaîne de fourniture de matériaux composites aux avionneurs (particulièrement Boeing), et par une moindre demande de fibres de carbone pour les réservoirs de gaz naturel. Par conséquent, les recettes tirées des matériaux composites, qui représentent moins de 10 pour cent du chiffre d'affaires total mais constituent une priorité du groupe qui investit dans cette filière depuis quatre décennies, ont décliné de 13 pour cent et les profits opérationnels de 33 pour cent.

Pour l'exercice en cours débuté en avril, Toray reste sur ses gardes, citant la montée du protectionnisme dans les économies développées et les tensions géopolitiques.

Il anticipe un bénéfice net quasi stable à 100 milliards de yens, un bénéfice d'exploitation en hausse de 12,3 pour cent à 165 milliards de yens et des ventes en progression de 9,6 pour cent à 2.220 milliards de yens, des estimations légèrement inférieures aux attentes des analystes interrogés par l'agence Bloomberg. Après la publication de ces résultats, l'action Toray chutait de 4 pour cent à 954 yens à la Bourse de Tokyo. (AFP)