Démarrage en pente douce pour le géant de distribution japonaise Fast Retailing (Uniqlo). Au premier trimestre de son exercice calendaire décalé (d’août 2019 à août 2020), le groupe a vu son chiffre d’affaires reculer de 3, 3 pour cent, à 623, 4 milliards de Yen (5, 1 milliards d’euros). Surtout, le résultat d’exploitation pour ce trimestre chute de 12, 4 pour cent, à 91, 6 milliards de Yen (753 millions d’euros).

Un motif de satisfaction, le business au Japon : « malgré la baisse des recettes, le bénéfice augmente légèrement grâce à l’amélioration du bénéfice brut de la marge », indique le communiqué. Les ventes à l’international subissent quant à elles une baisse des revenus et des bénéfices, notamment due en Asie à l’impact de la Corée, où l’exploitation est en perte, et de Hong Kong. En Chine continentale, les revenus en hausse mais les bénéfices sont en recul… La faute à l’effet devise. En revanche, l’Asie du Sud-Est et l’Océanie ont signalé de bons résultats, boostés par une croissance à deux chiffres, des ventes comme des bénéfices. De même que l’Amérique du Nord. En Europe, malgré une croissance à deux chiffres du chiffre d’affaires, les bénéfices d’Uniqlo ont fortement pénalisé par l’effet taux de changes.

Des résultats en demi -teintes qui font réviser à la baisse les estimations consolidés de l’exercice 2020.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS