Uniqlo sort de la plateforme chinoise JD.com

Uniqlo boude JD.com. Le groupe nippon, qui avait commencé à vendre sur la plateforme chinoise il y a trois mois, va arrêter ses opérations sur le site puisque « il n’entre pas dans la stratégie de e-commerce d’Uniqlo en Chine », a indiqué un porte-parole du groupe.

Par contre, Uniqlo va maintenir son espace sur Tmall, la plateforme d’Alibaba et concurrent principal de JD.com dans le marché du géant asiatique.

JD.com a été fondé en 1998. C’est aujourd’hui une des plateformes de vente en lignes des plus puissantes au monde et elle dépasse son rival en volume de ventes. À ses débuts, la plateforme commercialisait des produits optiques et elle s’est récemment ouvert aux articles de mode à l’électronique et à téléphonie mobile. Le groupe a conclu 2014 sur un chiffre d’affaires de 16 724 millions d’euros.

Un bon premier trimestre en hausse de 24,2 pour cent

De son côté, Fast Retailing est le quatrième plus grand groupe de distribution de mode au monde, derrière Inditex, H&M et Gap. L’entreprise, qui s’est fixé comme objectif de devenir le premier groupe mondial en 2020, a conclu le premier trimestre de son année fiscale sur des ventes de 949 681 millions de yens, soit 7 305 millions d’euros (24,2 pour cent de plus que l’an dernier à la même période). Entre le 1er septembre 2014 et le 24 février 2015, le groupe a gagné 56,7 pour cent de plus et a enregistré des bénéfices de 110 971 millions de yens (853,6 millions d’euros).

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS