VF Corps publie un exercice 2019 en hausse de 12 pour cent

VF achève sa réorganisation. Et clôture fin mars un exercice meilleur que prévu, tiré par ses marques phares, Vans et The North Face. L’année a été mouvementée, avec l’acquisition d’Altra, la séparation avec l’activité jeans, Kontoor Brands (Lee et Wrangler), la cession de Reef, et la vente de ses activités de licences Nautica, en avril 2018. « L’exercice 2019 a été l’une des périodes de transformation les plus marquantes de la longue vie de de VF, comme en témoigne notre annonce de la transformation de notre activité Jeans en société indépendante cotée en bourse », a déclaré Steve Rendle, le Pdg de VF Corp.

Le fait marquant de l’année est en effet la séparation d’avec Kontoor Brands. Le conseil d'administration de VF a approuvé, le 30 avril 2019, la scission d’avec son activité Jeans qui a été réalisée par la distribution de 100 pour cent des actions de Kontoor Brands, Inc. ("Kontoor Brands") aux détenteurs d'actions ordinaires de VF. Cette opération achevée, le 22 mai dernier, Kontoor Brands est devenue une société indépendante cotée en bourse dont VF ne conserve aucune participation.

VF s’est délesté de son pôle Denim

In fine le chiffre d’affaires de l’exercice atteint 13,8 milliards de dollars (12, 4 milliards d’euros). Hors acquisitions et cessions, les revenus ont augmenté de 7 pour cent tirés par les grandes marques de VF, mais aussi l’activité à l’international et la vigueur des segments Actif et Outdoor.

Quant au bénéfice d'exploitation, il a augmenté durant l’année, sur une base ajustée, de 21 pour cent, à 1,9 milliard de dollars (1, 7 milliards d’euros). En excluant Kontoor Brands, le résultat opérationnel ajusté a augmenté de 32 pour cent.

Les ventes du segment « Actif » ont augmenté de 16 pour cent, propulsées par une belle performance de Vans (+ 24 pour cent). Le chiffre d'affaires du secteur Outdoor a quant à lui augmenté de 9 pour cent, tiré notamment par The North Face.

L’international sied toujours au teint de VF : au cours de l’exercice, ses ventes y ont progressé de 10 pour cent, avec une mention spéciale pour la Chine (+ 22 pour cent).

The North Face et Vans en pole position

Pour l'exercice 2020, le groupe prévoit une croissance située entre 5 à 8 pour cent, en dollars constants, en excluant l’impact des acquisitions ainsi que des cessions. Par secteur, les revenus du pôle Outdoor devraient augmenter d’environ 4 à 5 pour cent, (5 à 6 pour cent en monnaies constantes) L’Activewear devrait progresser d’environ 6 à 7 pour cent , 9 à à 10 pour cent en constant).

L’international devrait encore croître de 4 à 6 pour cent. Les ventes en Europe seront boostées d’un à trois pour cent, mais c’est surtout la région Asie-Pacifique qui tirera l’activité : les prévisions oscillent entre 12 et 14 pour cent. Hors Etats-Unis, la zone Amériques augmentera de 2 à 4 pour cent. La croissance dans les ventes en ligne enfin, sera très dynamique : + 25 pour cent.

Steve Rendle a encore commenté : "Au moment d'entrer dans l'exercice 2020, notre portefeuille est bien positionné, et notre croissance et notre dynamique sont solides, alimentées par les investissements que nous réalisons à l'appui de notre stratégie à long terme. Les décisions que nous continuons de prendre pour La société sous-tend le processus de transformation que nous poursuivons pour concrétiser notre engagement de devenir une entreprise axée sur la performance et créatrice de valeur, capable de générer une valeur durable pour les actionnaires à long terme. "

photo : the north face

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS