Wolford annonce un premier semestre solide malgré la Covid-19

Wolford, spécialiste de la lingerie et de la bonneterie, a indiqué que bien que ses ventes aient été « fortement marquées » par les effets de la Covid-19, le premier semestre a tout de même été solide.

Au cours des six premiers mois de l’exercice en cours, de mai à décembre 2020, Wolford rapporte avoir généré un chiffre d’affaires de 48,17 millions d’euros, soit une baisse du chiffre d’affaires d’environ 20 pour cent par rapport au chiffre de 60,49 millions d’euros de l’année précédente. Cette baisse de 12 millions d’euros a été inférieure aux prévisions, indique la société dans un communiqué.

La baisse des ventes est due aux impacts du premier confinement lié à la Covid-19. Wolford a ajouté que bien que les magasins de la région EMEA (Europe Middle East & Africa) et aux États-Unis aient de nouveau été ouverts fin avril/début mai, et en Chine fin février, le flux de clients en magasin et le comportement d’achat ne se sont normalisés d’aucune manière pendant la période de référence.

Augmentation de 54 pour cent pour l’activité en ligne

Malgré la baisse du chiffre d’affaires, la baisse de 11,28 millions d’euros par rapport au résultat avant impôts (EBT) de l’année précédente a été dépassée de 1 million d’euros. Le principal moteur de croissance de Wolford au cours de la période concernée a été son activité en ligne, celle-ci a augmenté de 54 pour cent par rapport à l’année précédente. La part des revenus de sa propre activité en ligne et de l’activité en ligne associée de ses partenaires grossistes a augmenté et atteint un total d’environ 25 pour cent.

Les activités avec les détaillants en ligne et les marketplaces connaissent par ailleurs une croissance à deux chiffres. Wolford prévoit également leur croissance en 2021.

La stratégie adoptée par Wolford

Les Wolford Care Masks ont été un succès pour la marque. Plus de 630 000 pièces ont été vendues, générant un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros depuis le début de la production en mars 2020.

L’entreprise a également fait l’objet d’un programme de restructuration baptisé PITBOLI - Programme for Immediate Top and Bottom Line Impact - qui a contribué à réduire les coûts structurels, à la fois de personnel et d’exploitation, de 7 millions d’euros, soit 12 pour cent par rapport à l’année précédente, ce que Wolford commente comme étant « Bien au-dessus de l’objectif ».

À l’avenir, la société entend poursuivre sur cette voie. Les lignes «The W» et «W lab» ont été ajoutées avec succès au paysage de la marque, tandis que sa collaboration avec le géant du sportswear Adidas « a largement dépassé les attentes », ainsi que le lancement de « The W » sur la plateforme en ligne Farfetch.

En outre, la griffe a déclaré qu’elle avait également lancé la relance de sa « collection essentielle ». Elle sera mise en œuvre dans les mois à venir via des campagnes ciblées. Elle cherchera également à accroître son engagement en faveur du développement durable avec la ligne « Aurora Monogram », qui fait partie de la collection « The W ». Enfin, Wolford a déclaré qu’elle s’était fixée comme objectif d’être la première marque neutre pour l’environnement dans l’industrie de la mode.

D’autre part, la marque autrichienne a ajouté qu’elle s’attendait à une croissance positive des ventes issues d’un partenariat avec un nouveau distributeur au Japon, ainsi que de l’expansion prévue de l’architecture omnicanale.

Dans un communiqué, la marque de lingerie indique : « Malgré de solides résultats semestriels, Wolford a clairement ressenti les effets de la deuxième vague accompagnée des mesures liées au confinement depuis fin octobre, et qui a frappé le commerce de détail durant ce qui est traditionnellement le trimestre le plus fort, la saison des fêtes. Les effets devraient se faire sentir dans l’année à venir. »

« Néanmoins, Wolford espère toujours être en mesure d’atteindre le seuil de rentabilité dans l’année à venir, en supposant que nos attentes concernant le développement de la pandémie de la Covid-19 restent valables. Dans ce contexte, le conseil d’administration a mis en place des mesures complémentaires pour sécuriser durablement la liquidité. »

Cet article a initialement été écrit pour FashionUnited.com. Il a été traduit et édité en français par Julia Garel.

Crédit : Wolford, collaboration avec Adidas

 

Related Products

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS