Le premier Birkin d'Hermès exposé au Victoria and Albert Museum de Londres

Le 21 novembre 2020, le Victoria and Albert Museum de Londres ouvrira les portes de l’exposition « Bags : Inside Out » qui se déroulera jusqu’au 12 septembre 2021. Un événement d’envergure : la célèbre institution londonienne promet la plus complète exposition entièrement consacrée au sac sous toutes ses formes- sacs à main design, boites d’expédition, étuis de vanité, sacs à dos militaires – jamais réalisée au Royaume-Uni. En somme, il s’agira d’un regard sans précédent posé sur cet accessoire passé en quelques décennies du statut d’instrument utilitaire en objet de désir et de fascination à l’échelle du globe.

L’exposition présentera 200 objets datant du XVIème siècle à nos jours. Les sacs de tailles les plus diverses – des minuscules bourses portées du bout des doigts aux luxueuses malles de voyages - seront mis en lumière selon plusieurs perspectives : leur fonction, leur statut, leur artisanat. Le rôle central du sac dans la culture des têtes couronnées ou des célébrités du monde de la politique ou du spectacle sera également abordée au travers de modèles iconiques : on pense notamment au sac Kelly conçu par la maison Hermès en l’honneur de Grace Kelly ou encore au sac à main « Lady Dior » dédié à la Princesse Diana.

Le premier Birkin Hermès : pièce maitresse de la collection de Catherine B

Parmi les pièces incontournables –citons le sac Fendi « Baguette » porté et volé à Sarah Jessica Parker dans l’une des scènes les plus mémorables de la série Sex and the City, ou encore le Speedy or de Louis Vuitton adopté par Kim Kardashian - figurera le premier sac Birkin fourni par les ateliers Hermès. Ce sac mythique, conçu pour la chanteuse Jane Birkin en 1984, appartient à la collectionneuse française Catherine B dont la boutique « Les 3 marches » située à Saint Germain des près, rue Guisarde, jouit d’une grande notoriété auprès des amateurs éclairés. Cette grande spécialiste du vintage avait acquis cette pièce maitresse de sa collection en 2000 lors d’une vente à Drouot.

Considérée comme une véritable antiquaire de la mode (elle ne vend que des pièces quasiment introuvables ailleurs provenant des maisons Chanel et Hermès, pièces qu’elle collectionne également pour son propre plaisir), Catherine B avait déjà été invitée à exposer ses merveilles à Londres en 2014, au sein du département vintage du grand magasin Liberty. Le premier sac Birkin avait également fait un passage à New York au Moma’s en 2017 pour l’exposition dédiée aux 200 objets de référence de la mode.

Crédit photo : les 3 marches de Catherine B

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS