28e édition de modefabriek: un salon inspirant à Amsterdam qui offre plein d’opportunités professionnelles et commerciales

Deux fois par an, Modefabriek est le centre bouillonnant de l’univers de la mode national et international. Modefabriek est le salon par excellence pour les professionnels de la mode et du design à la recherche d’inspiration, de contacts et d’affaires rentables. Pas moins de 600 marques de mode éminentes, allant de noms de réputation internationale aux jeunes talents et au design néerlandais y sont représentées.

Cependant, le salon professionnel de la mode du Benelux est plus qu’un rassemblement de marques sous un même toit ; Modefabriek permet de découvrir un éventail de nouvelles tendances, de talents de réputation internationale et d’avant-garde, de trouvailles culinaires et de design innovant. Les 24 et 25 janvier, la 28e édition de modefabriek aura lieu à Amsterdam. Avec 600 marques de mode néerlandaises et étrangères, modefabriek propose une nouvelle fois une offre complète pour le public professionnel en 2010. Les marques sont réparties en six segments : le jean de luxe se trouve à «Limited», les grandes marques commerciales de jean sont à «Industry». À «Department», il y a la mode décontractée. «Authentic» offre de l’espace aux marques classiques et « Appearance » présente des marques internationales de premier plan, souvent largement reconnues. Le segment le plus luxueux et avant-gardiste est «Refined». Ici, on trouve des créateurs de renom et des marques de mode haut de gamme.

 

Les plates-formes de créateurs «Cutting Edge» et «Next» sont aménagées pour mettre en avant les créations qui donnent le ton. Tout comme sur la plate-forme belge, toutes les présentations sont accompagnées de musique, de friandises et de défilés de mode.

Outre les 600 marques de mode habituelles, le salon professionnel de la mode reçoit également des dizaines d’experts et de talents belges. Leur œuvre sera présentée sur une plate-forme baptisée «Belgium presents..., curated by Label». L’offre varie de la photographie aux créations de produits, d’accessoires et, bien sûr, de mode. Parmi les créateurs de mode participants, il y a des noms connus comme Walter van Beirendonck, mais aussi des jeunes diplômés comme Lenny Leleu. Une maison d’édition, un musée et seront présents et il y aura des performances. Stéphanie Duval, la commissaire belge, a intentionnellement structuré la plate-forme de la manière la plus vaste possible : «Le pays belge de la mode propose une offre bien plus variée que la plupart des gens ne le pensent.

Entre 25 et 30 marques présentent leur œuvre sur la plate-forme belge. Cette dernière couvre une superficie de 200 mètres carrés et elle ressemble davantage à une installation qu’à un stand de salon. «Sous cette forme, tous les créateurs sont optimalement mis en valeur, ce qui est très important étant donné que la Belgique n’a plus son propre salon », dit la commissaire Stéphanie Duval.

Dans la vie de tous les jours, Stéphanie Duval est rédactrice en chef de Label, une revue de mode professionnelle. Elle a demandé à des Anversois connus comme Walter van Beirendonck et Dirk van Saene de présenter quelques collections. Mais elle a aussi voulu souligner que la Belgique a bien plus à proposer que les six créateurs anversois. Il y a, par exemple, la marque de tricot Sigi, réputée depuis plus de 30 ans pour les tricots innovants qu’elle fabrique pour Dries van Noten et Ann Demeulemeester. Ou la marque bruxelloise, Monsieur Bul, qui a récemment confectionné une collection de «vêtements de pluie». Les créateurs Julien Brennecke et Sébastien Denies ont conçu des petites robes « mouillées » avec des nœuds et des manteaux avec un motif en gouttes de pluie.

Contrairement au musée anversois, le Musée de la mode de Hasselt possède une collection très variée, allant d’une « robe à la française » du 18e siècle aux robes de « l’ère spatiale » de Pierre Cardin. À l’occasion de modefabriek, le musée donne un avant-goût de l’exposition à venir, «UltraMegaLore», dont la commissaire est la top-modèle belge, Hannelore Knuts.

Le photographe Sonny Vandevelde crée des œuvres qui font autorité. Il est surtout actif en ligne et il photographie entre autres pour le magazine new-yorkais Hintmag et les blogs du New York Times et de Diane Pernet. À modefabriek, son œuvre est présentée en version agrandie à côté des maillots de bain de Lenny Leleu qui a obtenu son diplôme à l’Académie de mode anversoise, il y a seulement deux ans. À présent, elle possède sa propre marque de mode de bain.

Alain Gilles crée des meubles majestueux et Stéphanie Duval précise que la Belgique est également très active en matière de design. Ces meubles sont exposés sur la plate-forme belge à côté des bijoux contemporains de Salima Thakker. Elle aussi est une ancienne élève de l’Académie de mode d’Anvers et elle crée des bijoux inspirés des mouvements du corps.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS