(publicité)

La chaîne américaine de grands magasins Nordstrom a annoncé qu'elle abandonnait la marque Ivanka Trump d'habillement et chaussures, invoquant une baisse des ventes après une campagne de boycottage.

Dans un communiqué, Nordstrom précise "prendre ses décisions d'achat en fonction de la performance" des produits. L'abandon de certaines des plus de 2.000 marques vendues dans ses magasins "fait partie du rythme régulier de notre métier", souligne-t-il. "Chaque année, nous en abandonnons environ 10 pour cent et rafraîchissons notre assortiment d'autant. Dans ce cas, en nous fondant sur la performance de la marque, nous avons décidé de ne pas l'acheter pour cette saison", ajoute le groupe. "Comme avec tout ce que nous achetons, nous prenons ces décisions saison après saison", explique Nordstrom dont la décision intervient après une campagne intitulée #GrabYourWallet ("attrapez votre porte-monnaie") demandant aux consommateurs de boycotter les magasins vendant des produits Trump.

Cette campagne avait été lancée en octobre 2016 par deux femmes en reprenant une expression très crue de l'actuel président Donald Trump. Dans une vidéo de 2005 qui avait fait scandale en octobre dernier, il se vantait de pouvoir se payer les femmes qu'il voulait et de les "attraper par la chatte" ("grab them by the pussy"). "Grande nouvelle! C'est vous qui avez fait cela. Je suis pleine d'admiration", a écrit sur Twitter Shannon Coulter, co-fondatrice de #GrabYourWallet. "N'oubliez jamais votre pouvoir".

Le site grabyourwallet.org publie une liste des sociétés qu'il appelle à boycotter en les accusant de soutenir Donald Trump. Ivanka Trump, qui conseille son père, est une ex-mannequin devenue femme d'affaires avec sa marque éponyme de vêtements et accessoires. Elle dessine et vend également des bijoux. Des responsables de la société de son père Trump Organization avaient indiqué qu'elle avait l'intention de démissionner de ses postes de direction dans sa compagnie et celle de son père mais cela n'a pas encore été réalisé selon le site ProPublica. (AFP)

Matchesfashion.com se lance en français

Matchesfashion.com annonce officiellement le lancement de son site, de ses applis mobiles et de son magazine en français. De plus, afin de répondre aux exigences de sa clientèle française, le site bénéficie d’une équipe de stylistes disponible 7 jours sur 7, de 9 heures à 18 heures, et de la livraison en moins de 24h dans tout l’Hexagone.

L’inauguration du site français sera suivie d’une série d’initiatives en France, dont l’arrivée de Matchesfashion.com comme mécène de l’ANDAM Fashion Award, le prix de l’Association Nationale de Développement des Arts de la Mode. Ruth Chapman, cofondatrice et coprésidente du conseil d’administration de Matchesfashion.com, remettra le Prix des Premières Collections, destiné aux jeunes talents, lors de la prochaine cérémonie de remise des prix à Paris.

Matchesfashion.com organisera aussi à Paris In Residence, son événement de quatre jours durant lequel sera présentée l’offre Matchesfashion.com, dans un écrin intimiste, à l’image du No.23 son hôtel particulier de Londres. Cette initiative permettra à la clientèle parisienne de rencontrer les équipes et les nouvelles sélections de produits de manière personnelle et d’assister à une série de mini-conférences, installations et autres temps forts.

L'initiative de Matchesfashion.com permettra à la clientèle parisienne de rencontrer les équipes

« Nous souhaitons proposer le meilleur niveau de service possible à nos clients français, qui vont pouvoir bénéficier de l’expertise de notre équipe de stylistes et de la livraison en moins de 24h », affirme Ulric Jerome, le PDG. Nous en profiterons aussi pour lancer l’édition francophone de notre magazine papier, The Style Report. La France occupe une place stratégique sur le marché du luxe et nous sommes honorés d’avoir la capacité de promouvoir un savoir-faire unique et une offre de produit exigeante auprès du public français. »

Alors que la marque fête son 30ème anniversaire cette année, Matchesfashion.com propose une sélection pointue de plus de 400 créateurs émergents ou établis. Le site livre dans plus de 175 pays et offre un service de conseil personnalisé avec son équipe MyStylist, expert en style, disponible 24 heures sur 24. Sans oublier ses boutiques physiques à Londres et son hôtel particulier, No.23, dédié au private shopping.

Photo : Matchesfashion.com

Franchise Expo Paris 2017 mets en relation 36000 candidats à la franchise avec 460 enseignes : participez y!

Vous avez des projets de business, lancez-vous et venez rencontrer des nouveaux partenaires : Franchise Expo Paris 2017, c’est pour vous ! Rencontrez les PDG d’entreprises leader, laissez libre votre inspiration en découvrant les tendances et networkez avec les représentants de plus de 460 enseignes du monde ! Franchise Expo Paris ouvre les portes du monde du business : venez nous rencontrer du 19 au 22 Mars!

Commandez votre badge, votre code invitation = FP17X3

Imprimés et Motifs des Collections Homme Automne/Hiver 2017-18

L'équipe d'experts de Trendstop apporte aux lecteurs de FashionUnited les tendances à ne pas manquer concernant les imprimés de la mode masculine. Issus des défilés internationaux et des salons européens, notre rapport a été organisé de façon à vous donner l’inspiration nécessaire pour créer vos collections Automne/Hiver 2017/18 et au-delà.

Cette semaine Trendstop révèle trois thèmes d'imprimés essentiels qui auront des répercussions sur le marché. Ces tendances ont été analysées et évaluées en termes de commercialité et de longévité, vous donnant la meilleure base possible pour prendre vos décisions.

Typographie Orientale

Imprimés et Motifs des Collections Homme Automne/Hiver 2017-18

Les graphismes ont des traits orientaux, car les écritures inspirées des Balkans et les lettres en arabe illustrent une fusion d'influences européennes et moyen-orientales qui rafraîchissent les thèmes typographiques. Le texte brodé sur des motifs neutres apporte une nouvelle sophistication et un style discret. Les techniques d'impression en caoutchouc donnent une alternative raffinée aux grafittis.

Mono Vichy

Imprimés et Motifs des Collections Homme Automne/Hiver 2017-18

Le vichy connaît une renaissance dans la tendance intersaison. Les chemises en noir et blanc classiques prennent des allures différentes avec des carreaux surdimensionnés, tandis que le monochrome est adouci avec des effets subtilement délavés et brossés.

Effet Patchwork

Imprimés et Motifs des Collections Homme Automne/Hiver 2017-18

Les effets patchwork sont actualisés avec un nouveau minimalisme urbain. Les illustrations graphiques et les estampes typographiques confinées à de petites surfaces font appel à des influences streetwear tout en conservant une esthétique propre et contemporaine. Les placements sur les manches donnent également une touche décorative inattendue.

Offre Exclusive

Les lecteurs de FashionUnited peuvent obtenir un accès gratuit au Rapport Trendstop des Salons parisiens Automne/Hiver 2016/17, contenant l’essentiel des collections et des créateurs. Pour obtenir votre rapport complémentaire, cliquez sur la bannière.

Imprimés et Motifs des Collections Homme Automne/Hiver 2017-18

Trendstop.com est l'un des principaux bureaux de tendances du monde pour les professionnels de la mode et de la création, réputé pour son analyse et ses prévisions de tendances perspicaces. Parmi ses clients on retrouve H&M, Primark, Forever21, Zalando, Geox, Evisu, Hugo Boss, L'Oréal et MTV.

Photos : Courtoisie de Trendstop: Kadet, Christian Dada, Les Benjamins, Rajesh Pratap Singh, Alex Mullins, Schnayderman's, Mooyul Vlades, Liam Hodges, Angelos Frentzos, Automne/Hiver 2017-18.

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

La Fashion week hommes de Paris Automne-Hiver 2017-2018 a pris fin après une semaine de collections sur mesure pointues, du street style et des collaborations inattendues. FashionUnited a rassemblé quelques-uns des points culminants des défilés ci-dessous.

Thom Browne

Au dernier jour de la Fashion week de Paris, la marque de mode basée à New York Thom Browne a présenté une collection très conceptuelle. Jouant sur la tradition vestimentaire, la collection a été construite autour de la mort du costume formel. Tous les costumes trois pièces du créateur offraient des proportions théâtrales, des manches surdimensionnées avec des reliefs en 3D et des boutons. « C'est vraiment juste une valorisation de la façon de créer des vêtements, donc en prenant toutes les pièces de modèles qui composent les pièces classiques qui font ma réputation, pour créer une installation à partir de ces pièces modèles, puis les montrer de différentes façons », a déclaré Thom Browne, après le défilé, à WWD. « C'est une célébration de la qualité des vêtements et de la couture. Je veux que les gens voient des vêtements vraiment bien faits. »

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Photo : Thom Browne FW17. Credit : Catwalkpictures.

Berluti

Ensemble, sous la direction artistique de Haider Ackermann, la marque de luxe pour hommes Berluti a posé ses marques. À l'origine considérée comme une marque traditionnelle de chaussures conservatrice, avec une petite offre de vêtements sur mesure pour hommes, Berluti, qui fait partie de LVMH depuis 1993, a présenté son nouveau look. La première collection d'Ackermann a présenté un éventail de couleurs et de tissus, ce qui a donné à la collection une sensation d'accessibilité, car le directeur de création a conçu la gamme pour les femmes et les hommes. « Aujourd'hui, nous empruntons tous les vêtements de l'autre. Utiliser des femmes apporte une certaine sensualité au défilé », a déclaré Hadider Ackermann, à WWD, après le défilé. Cependant, c'est la gamme de vêtements d’extérieur de la collection qui a volé la vedette avec des vestes matelassées en rouge rubis et vert émeraude, ainsi que des couches de finition en bleu cobalt vif et jaune acide.

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Photos : Berluti FW17. Crédit : Catwalkpictures.

Dior Homme

Le directeur artistique Kris van Assche a rendu hommage aux savoir-faire de Dior en matière de couture, mais a misé sur la collection sur la nouvelle génération d'hommes. La collection Automne-Hiver 2017 a présenté des costumes inspirés par de nombreuses sous-cultures et styles musicaux tels que punk, hip-hop et rave. « L'énergie de la jeunesse comme un moyen de faire face à l'avenir », a écrit Kris Van Assche dans les notes du défilé. Les vêtements étaient ornés des surpiqures, ainsi que de fils lâches. Les outils ont également été très présents dans la collection, comme les chaînes et les porte-clés de ceinture qui ornaient de nombreuses tenues, ainsi que des lunettes de soleil surdimensionnées.

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Photos : Dior FW17. Crédit : Catwalkpictures

Louis Vuitton x Supreme

Après que les photos ont fuité partout sur les réseaux sociaux, les rumeurs ont été confirmées lors du show masculin de Louis Vuitton - la marque de luxe a collaboré avec la marque culte de skateboarding Supreme. Ensemble, les deux ont travaillé une année sur le développement de la collection Louis Vuitton Automne-Hiver 2017, qui a abouti à une gamme streetwear remplie du logo de Supreme et du célèbre monogramme Louis Vuitton. « Quand j'étais au collège, je travaillais à déballer des boîtes de Supreme, dans une entreprise à Londres, qui distribuait la marque quand elle venait de débuter, donc c'est quelque chose que j'ai connu toute ma vie », a déclaré Kim Jones, directeur de la création à WWD . « Je pense juste à la force de son graphisme par rapport à la force du graphisme de Louis Vuitton, et ce genre d’impression pop-art - cela fonctionne parfaitement ensemble. »

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Photos : Louis Vuitton x Supreme. Crédit : Catwalkpictures

Balenciaga

Demna Gvasalia, directeur de la création à Balenciaga, a imposé son point de vue sur les entreprises américaines, dans la collection Automne-Hiver 2017 de la marque. Semblable à d'autres créateurs de la Fashion week masculine de Paris, il a cherché à insuffler une nouvelle vie aux tenues formelles des hommes, en les rendant plus streetwear. Les costumes étaient lâches et ajustables, les manteaux étaient très carrés et les pantalons étaient associés à des sneakers. Le sweatshirt a fait une apparence, superposé à des tops ainsi que des logos. Demna Gvasalia a présenté le logo de Kering, le conglomérat de luxe et maison mère de Balenciaga, sur les pulls et les foulards.

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Photo 1 & 2 : Balenciaga Facebook

Photo 3 : Balenciaga FW17. Crédit : Catwalkpictures

Valentino

« Cela semblait être la fin jusqu'au prochain commencement » et « la beauté est un droit imprescriptible, réclamer votre héritage » - deux courts poèmes créés par Jamie Reid, l'artiste britannique le plus connu pour sa pochette d’album des Sex Pistols, pour la nouvelle collection de la marque. Valentino a pris son esthétique masculine classique et l'a associé à une touche britannique, punk, sur des blazers, des pardessus, des chandails et des chemises. La collection Automne-Hhiver 2017 de Valentino a été la première collection solo créée par le directeur artistique Pierpaolo Piccioli, depuis le départ de son ancienne partenaire Maria Grazia Chiuri, qui est partie pour Dior.

Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Photo: Valentino FW17. Crédit : Catwalkpictures

Paul Smith

Automne-Hiver 2017 a marqué un tournant, pour le designer britannique Sir Paul Smith, qui a présenté pour la première fois ses collections hommes et femmes sur un seul podium. La fusion des deux défilés est considérée comme une étape naturelle pour le créateur, car les collections ont toujours été liées par une création commune. La nouvelle collection propose une gamme de tissus sur mesure, tels que le Prince of Wales check et le Black Watch tartan, provenant des moulins britanniques locaux, en jouant avec des silhouettes classiques. L'impression est également un point clé dans la collection, allant d'un motif de plumes colorées aux styles de liberty uniques.

Résumé : la Paris Fashion Week AW17Résumé : la Paris Fashion Week AW17

Photos : Paul Smith FW17. Crédit : Paul Smith

Homepage photo : Balenciaga.

Top 10 des blogs de mode les plus populaires en France

Avec le triomphe sans fin des réseaux sociaux, les bloggeurs ont devant eux de nouveaux modes de commercialisation et d'expansion. Facebook et Instagram offrent maintenant des possibilités de monétisation pour les blogueurs de mode, et sont devenus l'interface principale pour attirer de nouveaux fans et diffuser du contenu. Même si cela est intéressant, certains blogueurs de la première heure peuvent être dépassés par les nouveaux visages, qui fondent leur succès principalement sur les canaux Instagram, Facebook ou Snapchat et les blog classiques deviennent plutôt triviaux. Nous avons énuméré les dix blogs de mode avec le plus de partisans, sur les réseaux sociaux en France, en un coup d'œil.

Afin d’évaluer le nom du blog de mode le plus populaire du monde, FashionUnited a regardé le nombre d’abonnés sur Instagram, Twitter, Facebook ou Pinterest, et des mentions sur Instagram de chaque blogueur. L’influence de chaque réseau social dans la mode a été prise en compte pour le calcul final, Instagram étant le favori dans l'industrie, il a pesé plus dans la balance. Un blogueur mentionné souvent sur Instagram pèse donc plus fortement dans le calcul final, les partages et les hashtags augmentent en effet de la portée d'un blogueur.

Le Top 10 des blogs les plus populaires de 2016

Les nouveaux arrivant dans le Top 10 des blogs en France sont Camille Over the rainbow au cinquième rang, Noholita au sixième rang et Mode and the city au dixième rang. Camille Over the rainbow est le blog de Camille Charriere, née à Paris, qui vit maintenant au Royaume-Uni. Ce blog n'était pas dans le Top 10 avant, car il été répertorié comme un blog britannique au lieu d'un blog de mode français.

Les deux Noholita et Mode in the city ont obtenu plus de trafic et ont gagné en popularité l'année dernière. Le top 4 des blogueurs français n'a pratiquement pas changé au cours de la dernière année, seuls les numéros 1 et 2 ont changé de place. Même si Garance Doré a vu une croissance de followers Instagram, de 441 000 en décembre 2015 à 662 000 à la fin de 2016, Le blog de Betty est resté le plus populaire sur Instagram (plus de 880 000 à la fin de 2016) et comme Instagram a repris la première place à Facebook comme réseau social préféré de la mode. Un autre gagnant sur Instagram est Adénorah, le blog ayant presque doublé ses followers, cette année, en ajoutant 100 000 nouveaux fans, au cours de 2016.

Homepage Photo : Betty par Virgile Guinard

Graphique : FashionUnited

Une mannequin transgenre à une Fashion Week en Inde, une première

Née homme dans la campagne du Népal, une mannequin s'apprête à devenir la première transsexuelle à fouler le podium d'un célèbre défilé de mode indien, espérant par là inspirer les transgenres du sous-continent.

Ostracisée par les membres de sa famille lorsqu'elle leur a annoncé il y douze ans qu'elle souhaitait vivre en tant que femme, Anjali Lama a surmonté les obstacles et les préjudices pour devenir la première top-model transsexuelle de son pays himalayen. Un parcours qui l'amènera à défiler cette semaine à la Lakmé Fashion Week de Bombay, l'un des plus prestigieux rendez-vous de la mode en Inde, qui se tient du 1er au 5 février.

"Grandir au Népal en tant que transgenre était extrêmement difficile", raconte Anjali lors d'une interview par email avec l'AFP. "Dans les pays d'Asie du Sud, les gens ne sont pas tolérants, ils traitent (la transidentité) comme une maladie. On vous regarde différemment et on vous traite différemment". "Il faut rester solide pour réaliser ses rêves", ajoute cette femme de 32 ans.

Une mannequin transgenre à une Fashion Week en Inde, une première

Venue au monde sous le nom de Nabin Waiba dans une famille de fermiers pauvres sur les contreforts de l'Himalaya, Anjali Lama a toujours eu le sentiment d'être née dans le mauvais corps. Vers l'âge de vingt ans, elle a pris la décision de s'habiller en femme pour la première fois. "Je savais que je ne pouvais vivre dans ce que je ressentais comme un corps étranger. Pour cela, j'étais prête à affronter les railleries que les gens me lanceraient", dit la mannequin.

"La plupart des gens, dont mes propres frères, n'étaient pas disposés à m'accepter pour ce que j'étais. J'ai dû rester forte et croire en moi-même. Ma mère et mes soeurs ont été les seules à me soutenir tout du long." A Katmandou, la capitale népalaise où elle a déménagé pour ses études, Anjali trouve davantage de tolérance et s'engage dans un groupe de défense des droits des LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) nommé Blue Diamond Society. En 2009, elle subit une chirurgie de réattribution sexuelle partielle. Mais elle ne se découvre un intérêt pour le mannequinat que lorsque sa photo apparaît en couverture d'un magazine consacrant un article aux transgenres.

New York, Milan, Paris ?

Décidant de poursuivre cette voie, Anjali prend des leçons de mannequinat, mais ses débuts dans ce milieu sont marqués par la difficulté de trouver du travail: "J'étais rejetée à cause de mon identité et c'était vraiment décourageant", confie-t-elle.

Ses premiers succès coïncident avec l'évolution du Népal vis-à-vis des transgenres: depuis 2015, cette république montagneuse autorise ses citoyens à choisir leur sexe, donnant la possibilité aux transgenres de se réclamer d'un troisième genre. "Les temps changent, les gens sont devenus plus compréhensifs", explique Anjali, qui espère pouvoir un jour s'offrir une opération pour devenir une femme -- une telle opération, en raison de son coût très élevé, reste inaccessible à la plupart des Népalais.

Malgré les avancées récentes de sa législation, le Népal a encore beaucoup à faire pour améliorer l'accès des transgenres à l'éducation et à l'emploi, prévient Manisha Dhakal, l'une des fondatrices de Blue Diamond Society. "Pour être acceptés par la société, nous avons besoin d'assurer notre indépendance économique", déclare-t-elle à l'AFP. Dans l'Inde voisine, les "hijras", travestis, dénoncent de longue date les discriminations dont ils font l'objet. Ils sont reconnus officiellement comme un troisième genre mais, étant rejetés par la société, certains d'entre eux en sont réduits à mendier ou à se prostituer.

La mannequin Anjali Lama, elle, espère que son apparition à la Lakmé Fashion Week constituera une avancée pour la cause des transgenres dans cette région conservatrice du monde. Elle rêve de marcher un jour dans les pas d'autres mannequins transgenres sur les podiums de New York, Milan et Paris. "J'espère être une inspiration pour les autres transgenres. J'aimerais leur dire de toujours croire en eux et garder leur cap". (AFP)

Photo: Lakme Fashion Week

FashionUnited vous offre en exclusivité une visite des coulisses du défilé Spijkers & Spijkers lors de la Amsterdam Fashion Week.

Vous voulez en savoir plus sur le défilé de Spijkers & Spijkers? Cliquez ici pour expérimenter une visite virtuelle.

Photos Backstage et vidéo : Inge Beekmans pour FashionUnited

Front Row à la Amsterdam Fashion Week : Spijkers & Spijkers

INTERACTIVE 360° TOUR Vous avez toujours voulu vous asseoir au premier rang lors de la Fashion week ? Alors maintenant, c'est votre chance d'éprouver cette sensation, car FashionUnited vous emmène en première ligne, au défilé de Spijkers & Spijkers lors de la Amsterdam Fashion week, à la Westerunie. Vous pouvez voir Truus Spijkers et Riet Spijkers présenter leur collection éponyme Automne-Hiver 2017 et commencer leur nouvelle ligne de denim Spijkers Denim à la Amsterdam Fashion week. Alors regardez les photos interactives en 360 degrés de FashionUnited.

L'article continue sous le texte .

Instructions:

Il s'agit d'une visite interactive composée de cinq photos en 360 degrés. Cliquez sur les icônes flèche pour naviguer dans les photos. Dans celles-ci, vous verrez également des icônes cercle qui comportent plus de photos et de vidéos du défilé.

Tip: Pour une expérience optimale, visionnez les photos en plein écran. Pour entrer en mode plein écran, cliquez d'abord sur 'play' puis sur l'icône 'fullscreen' dans le coin droit. N'oubliez pas de vous assurer que votre son est allumé.

Les photographies en 360 degrés ont été réalisées avec une caméra spéciale, capable de capturer simultanément tout son environnement. Vous pouvez faire défiler les photos et explorer le défilé en 360 degrés via un ordinateur portable à l'aide de votre souris, ou via une tablette ou un smartphone à l'aide de votre doigt.

Fondé en 2000 par le duo de création Truus and Riet, Spijkers & Spijkers est surtout connu pour ses détails graphiques et son utilisation exceptionnelle de la couleur. Inspirées par des femmes fortes de premier plan des années 1920, ainsi que les Suffragettes, les créateurs veulent responsabiliser et encourager les femmes à être vrai et confiante en elles-mêmes à travers leurs créations. Spijkers & Spijkers a fait ses débuts à la Fashion week de Londres en 2005, grâce à Fashion East, avec sa collection Printemps-Eté 2006 Tahitian Lover . Un an plus tard, la marque de mode néerlandaise a choisi de présenter à On | Off, montrant ses collections aux côtés de Gareth Pugh et Marios Schwab. Après avoir présenté ses collections à Londres et Milan pendant quelques années, le duo est retourné à Amsterdam en 2010 pour lancer sa ligne SIS, qui est le diminutif de sœur (sister).

Contenu en 360 degré, photos backstage et vidéo : Inge Beekmans pour FashionUnited

Photos défilé Spijkers & Spijkers. Crédit : Peter Stigter.

Haute Couture et savoir-faire (III) : les broderies de Lesage

Brodeurs de père en fils, Lesage fournit les grands noms de la mode depuis 1924. Aujourd’hui dans l’escarcelle des métiers d’art de Chanel, l’atelier a depuis 1992 son école. Découverte !

Sans haute couture, il n’y aurait sans doute plus l’Atelier Lesage. Son dernier héritier, François Lesage, décédé en décembre 2011, avait pris la décision de vendre la maison à Chanel et sa filiale Paraffection dédiée aux métiers d’art en 2002. « Afin de pérenniser et de fixer en France un savoir-faire indispensable à la haute couture, mais aussi au prêt-à-porter de luxe », indique Bruno Pavlovsky, président des activités mode de Chanel.

Haute Couture et savoir-faire (III) : les broderies de Lesage

LA maison des maisons

Si, Chanel est désormais le principal client de l’atelier avec la réalisation de 6 défilés annuels, celui-ci collabore aussi avec les plus grands noms de la mode. C’est François Lesage lui-même qui, lorsqu’il prend la tête de l’entreprise en 1949 (il a alors 20 ans), réussit à conquérir de nouveaux clients alors que la maison est le fournisseur privilégié d’Elsa Schiaparelli. Pierre Balmain, Cristobal Balenciaga, Jacques Fath, Christian Dior, Hubert de Givenchy, Yves Saint Laurent, tous louent le savoir-faire et la créativité du jeune homme. Suivront ensuite Christian Lacroix, Valentino, Louis Vuitton et plus récemment Bouchra Jarrar ou encore Alexandre Vauthier, Maxime Simoëns, Mary Katrantzou. La broderie de Lesage transforme toutes les matières en joyaux.

Innover pour perdurer

Le secret des ateliers réside dans l’innovation. Depuis les débuts de leur histoire, avec la reprise en 1924 de l’activité du brodeur Michonet (fondé en 1858) par Albert et Marie-Louise Lesage, on aime les challenges. D’ailleurs, à l’époque Marie-Louise était alors l’assistante en charge des broderies chez Madeleine Vionnet. Avec son mari, ils décident d’innover et de lancer de nouvelles techniques. Vermicelle droit fil, système « de l’ombré » qui donne des teintes fondues, le brûlé ou encore le mouillé, la maison Lesage est vite réputée pour ses motifs avant-gardistes. Elle réalise pour Elsa Schiaparelli (alors la grande rivale de Coco Chanel) des broderies sur les thèmes du cirque, des signes du zodiaque et des coquillages. Il faudra d’ailleurs attendre 1982 pour voir Chanel faire appel au talent de Lesage. C’est Karl Lagerfeld qui lança un challenge à François : « Allez voir les paravents de Mademoiselle. Je veux des broderies comme cela », lui commanda t-il à 15 jours de la présentation de sa première collection.

Haute Couture et savoir-faire (III) : les broderies de Lesage

La maison des 60

Avec des archives qui représentent la plus grande collection de broderies de couture au monde classée depuis 1858 et de fournitures extraordinaires, on surnomme aussi l’atelier « la maison des 60 ». Et pour cause, les petites mains (à 80 pour cent des femmes) ont le choix entre 60 000 échantillons de broderies et 60 tonnes de rubans, perles, strass et pampilles, cabochons sélectionnés au fil des siècles. Sans compter que la maison enrichit chaque année son précieux patrimoine d’une centaine de nouvelles broderies (30 kilos de perles et 100 millions de paillettes sont utilisées par an !) exécutées à l’aiguille ou au crochet de Lunéville.

L’école de la passion

Pour boucler la boucle, soucieux de voir son savoir-faire disparaître, François Lesage fonde en 1992 son école. Depuis son ouverture ce sont plus de 400 élèves venant des quatre coins du monde, amateurs ou professionnels, qui se rendent chaque année au 13, rue de la Grange Batelière (Paris 9ème), adresse historique de la Maison. Enseignement par les brodeuses de la maison, ici, on initie à la broderie en 6 heures ou on prépare à la double spécialisation que l’on acquiert après 300 heures de travail (Certificat de Qualification Professionnelle Brodeur Atelier d’Art).

Photos : ©Lesage