À J-1 de l’ouverture des Jeux de Pékin, la marque aux trois bandes tient une forme olympique. Le 5 août, l’action d’Adidas a bondi de  7,73%, clôturant à 41, 37 euros, après les résultats trimestriels rassurants publiés par le numéro deux mondial des fabricants d’articles de sport.

Après avoir fait bonne figure en équipant les deux finalistes de la Coupe de l’Europe de football : l’Espagne et l’Allemagne, les ventes des équipements sportifs griffés Adidas ont augmenté de 8,2%. au 2è semestre, à près de 2 milliards d’euros (soit 80% du chiffre d’affaires global).

L’équipementier affiche une progression de 12% de son résultat net trimestriel.

La marque américaine Reebok (achetée en 2006 pour 3 milliards d’euros) qui représentait 18% du chiffre d’affaires du groupe Adidas au 1er semestre 2008, affiche des résultats plus décevants : son chiffre d’affaires trimestriel ressort en repli de 13% (soit à 454 millions d’euros).

Le groupe Adidas espère renouveler sa collaboration avec le distributeur Foot Locker d’ici 2009. La direction du groupe bavarois compte non seulement des ouvertures de nouveaux magasins en Asie et en Amérique Latine, mais aussi la délocalisation de ses usines depuis la Chine à cause des salaires trop devenus trop coûteux, vers d’autres pays voisins comme le Vietnam ou le Cambodge.

La moitié des chaussures de la marque sont actuellement fabriquées en Chine.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS