Burberry avertit d'un impact « important » du coronavirus sur le luxe

Londres - L'épidémie de coronavirus en Chine a un « impact négatif important » sur la demande de luxe, a averti vendredi la maison d'habillement et accessoires haut de gamme Burberry, sans toutefois abaisser clairement ses prévisions de ventes ou résultats.

24 des 64 magasins Burberry en Chine sont fermés

Dans un communiqué, le directeur général Marco Gobbetti affirme rester « confiant » dans la stratégie actuelle du groupe britannique mais prendre des mesures pour limiter l'impact de l'épidémie sur les ventes et pour protéger les employés, sans préciser la nature de ces mesures.

La maison au célèbre imprimé quadrillé, pour qui la Chine est un marché crucial, relève que ses précédentes prévisions, publiées fin janvier pour l'exercice qui se termine fin mars, « précédaient l'impact du coronavirus » .

Elle avait alors revu en hausse ses projections, misant sur une « croissance à un chiffre (des) recettes annuelles à taux de change constants comparé à des précédentes prévisions misant sur la stabilité », grâce à la bonne réaction des clients aux collections du nouveau créateur Riccardo Tisci, et malgré des mois de manifestations à Hong Kong.

« A l'heure actuelle, 24 de nos 64 magasins en Chine sont fermés, le reste fonctionnant en horaires réduits avec un trafic en baisse significative », détaille le communiqué, ce qui pèse sur les ventes dans le pays y compris à Hong Kong.

Les « comportements d'achat des clients chinois en Europe et dans les autres destinations touristiques ont été moins perturbés mais vu les restrictions croissantes imposées aux voyages, nous anticipons une détérioration dans les semaines à venir », poursuit Burberry.

Fashion Week

Quant aux Fashion Week, la Chambre de la mode italienne (CNMI) et le British Fashion Council (BFC) ont toutes deux pris des mesures pour limiter l'impact négatif de l'épidémie.

« Construisons un pont avec la Chine, au lieu de dresser un mur comme beaucoup le font, pour donner un signe positif et unitaire, contre l'ignorance et les préjugés », a déclaré Carlo Capasa, le patron de la CNMI, en présentant mardi le dispositif baptisé « China we are with you » (Chine nous sommes avec toi). De même, Caroline Rush, directrice du British Fashion Council (BFC), a déclaré dans un communiqué : « Nous ferons tout notre possible pour que les défilés puissent être vus par les publics qui ne peuvent pas voyager et explorons d'autres partenariats afin d'accroître encore leur portée ». En savoir plus : Coronavirus : les fashion week de Milan et Londres prennent soin de leurs clients chinois

Au total 31 161 personnes ont été contaminées en Chine continentale. Et 636 d'entre elles sont mortes.

Dans le reste du monde, 240 cas de contaminations ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires, dont deux mortels, à Hong Kong et aux Philippines. (AFP)

Crédit : Burberry

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS