Chanel Haute Couture : Virginie Viard s'inspire de Karl Lagerfeld

La présentation Haute Couture de Chanel s'est traduite par un enchaînement de looks sur une musique féminine et aérienne toute en montées et descentes chromatiques. A l'image des présentations Chanel de ces dernières saisons, on retient de la collection ses lignes et matières davantage que sa présentation, belle mais sans grande innovation.

« J’avais vraiment l’univers de Karl en tête »

« Je pensais à une princesse punk sortant du Palace à l’aube, annonce Virginie Viard. Avec une robe en taffetas, des cheveux volumineux, des plumes et beaucoup de bijoux. Cette collection est davantage inspirée par Karl Lagerfeld que par Gabrielle Chanel. Karl allait au Palace, il y accompagnait ces femmes très sophistiquées, très habillées, très excentriques aussi » déclare dans un communiqué Virginie Viard, directrice créative de Chanel.

La collection s'éloigne donc du défilé Haute Couture Printemps-Été 2020, marqué par la simplicité et le dépouillement. Cette saison, la maison a opté pour une plus grande opulence, comme une célébration heureuse, bien à propos après une longue pause soumise au confinement.

Les pièces sont décorées de paillettes, de strass, de pierreries et de perles. Les silhouettes, elles, passent du court au long. « Des robes longues à l'allure très Grand Siècle, dont la noblesse, l’autorité, s’imposent comme autant d’héroïnes enfuies de tableaux XIXe » peut-on lire dans le communiqué. « C’est vrai que je pensais à la peinture, mais plutôt à la peinture allemande. J'avais vraiment l’univers de Karl en tête… » ajoute Virginie Viard. Quant à la palette chromatique, elle embrasse le noir et le gris anthracite, illuminés par quelques flashs de rose, une couleur souvent utilisée par Virginie Viard.

Si la présentation filmée par Mikael Jansson ne révolutionne pas la mode, le teaser, lui, avait fait monter le suspens : un aperçu en noir et blanc des ateliers parisiens, rue Cambon. On y entendait les voix des couturiers et apercevait Virginie Viard. Un « behind the scene » dont Loïc Prigent a le secret. Le documentariste français a ses entrées dans les plus grandes maisons de mode et signe un nouvel épisode pour Chanel, disponible le 9 juillet.

Crédit : © CHANEL, photo par Mikael Jansson

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS