Des leaders de l’industrie s’unissent pour une mode circulaire

La mode et ses préoccupations évoluent et s’adaptent à l’ère du temps. En 2019, les inquiétudes tournent autour de la durabilité, de l’écologie et de la circularité. À l’occasion du Copenhague Fashion Summit 2019, cinq grandes organisations du secteur de l'habillement se sont associées afin d’inciter les décideurs politiques européens actuels et futurs à repenser les outils et à établir un système de mode circulaire. Objectif : lutter contre la mode jetable ! En effet, 73 pour cent des vêtements dans le monde finissent dans des décharges et l'industrie mondiale de la mode devrait croître de 81 pour cent d'ici 2030. Des chiffres qui démontrent l’impact impressionnant de la mode sur l’environnement.

Face à cette situation inquiétante et inévitable, plusieurs experts confirment que la circularité est une solution nécessaire pour minimiser l'utilisation de ressources limitées, mais cela exige une approche unifiée. Ainsi, cinq organisations ont publié un manifeste politique visant à créer une économie circulaire dans le secteur textile. Dans le cadre d'une collaboration entre Euratex (Confédération européenne de l'habillement et du textile), la Fédération de l'industrie européenne des articles de sport (FESI), Global Fashion Agenda (GFA), International Apparel Federation (IAF) et Sustainable Apparel Coalition (SAC), le manifeste souligne la nécessité pour l'industrie de repenser son modèle économique et les décideurs politiques de réfléchir au-delà des outils politiques existants qui sont ancrés dans une économie linéaire pour résoudre les problèmes de circularité les plus significatifs pour la mode et le secteur textile.

Le manifeste vise à accélérer la collaboration entre les industries de la mode et du textile et les décideurs politiques même si l'infrastructure et les outils pour soutenir un système circulaire à l'échelle mondiale sont actuellement insuffisants.

Ce manifeste aborde la circularité de trois manières. Tout d'abord, la collaboration pour lutter contre le gaspillage et pour garantir que les modèles économiques soient entièrement circulaires, sans aucune interruption. Deuxièmement, il déclare qu'une nouvelle approche doit être adoptée dans l'ensemble de l'industrie en utilisant les innovations technologiques dans des solutions telles que la séparation des fibres pour la réutilisation et le recyclage. Troisièmement, le manifeste exige des mesures politiques plus novatrices adaptées aux besoins d'un large éventail d'entreprises - des PME aux multinationales - et une réglementation intelligente pour inciter les consommateurs à repenser la manière dont ils utilisent et éliminent leurs vêtements.

Photo : Newsroom Copenhague Fashion Summit
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS