Du 29 janvier au 1er février 2009, la Porte de Versailles accueillait les salons de mode et d'accessoires de mode Who's Next et Première Classe à travers une sélection de 1,130 exposants (660 sur Who's Next et et 470 sur Première Classe, présentant leurs collections automne / hiver 09-10. Malgré une conjoncture particulièrement difficile et une journée de grève le jeudi, redoutées tout autant par les exposants que par l'organisateur WSN DEVELOPPEMENT, 37 938 visiteurs ont passé les portes du hall 1, soit une baisse minime de 5% par rapport aux 39 916 visiteurs de janvier 08.

Mobilisation des acheteurs français et baisse du visitorat étranger

Bonne nouvelle : les français sont de retour dans les salons parisiens ! Amorcé en septembre 2008, ce regain de fréquentation se confirme en janvier 2009 avec une augmentation de 10% du visitorat français, soit 26 898 entrées, contre 24 434 en janvier 2008. Dissuadé par les grèves et par une crise plus sévère à l'étranger qu'en France, le visitorat international, quant à lui, a enregistré une baisse de 29%, soit environ 11 040 acheteurs étrangers en janvier 2009 contre 15 482 à session équivalente en 2008. L'annonce de la grève en France a incontestablement refroidi les visiteurs venus de l'étranger, habitués à se déplacer en semaine. Pour autant, les allées du hall 1 étaient loin d'être désertes jeudi 29 : les acheteurs ayant bravé les avis de grève alarmistes étaient nombreux, forcément qualitatifs et intéressés par l'offre des deux salons.

Animé par une énergie positive et par une offre renouvelée qui s'est étoffée (470 marques), le salon Première Classe a accueilli un visitorat curieux, venu s'informer, autant que pour acheter. Les produits saisonniers ont particulièrement bien fonctionné, tout comme les Nomad Lounges orientés cette saison autour de l'accessoire pour homme, de l'accessoire en maille, revisité sous un angle plus moderne, et du bijou semi-précieux. Nouveau également cette saison, l'Espace Vintage a connu un vif succès, permettant notamment l'achat de produits sur place.

Avec une offre référente, incontestablement la plus sélective et cohérente des salons de mode européens, les univers féminins de Who's Next : Fame, Fresh et Private ont plus que jamais séduit les acheteurs. Les 410 marques regroupées dans ces 3 zones répondaient exactement aux envies du marché, stimulant ainsi le passage à l'acte d'achat. Les exposants se sont félicités de la qualité du visitorat, mais se sont cependant accordés à dire qu'il affichait de plus hautes exigences qu'à l'accoutumée. Fabrication, style, matières, prix : les acheteurs ont en effet montré une vigilance nouvelle, ne cédant plus aux coups de cœur, preuve que la conjoncture a modifié les comportements, rendant l'achat plus réfléchi. Le style a incontestablement fait la différence au final, tout comme les marques concept.

Les exposants des univers Fast et Face, rassemblant respectivement 200 et 50 marques, ont avoué avoir bien travaillé et rencontré de bons acheteurs. Curieux, positif et professionnel, le public, notamment français, a fait le déplacement pour venir dénicher des nouveautés, dans le but de renouveler son offre. Les leaders du marché ont assis et renforcé leur position d'incontournable chez les détaillants. A l'inverse, on notera la volonté des grands comptes, comme des magasins de plus petite taille, de se distinguer en typant LE produit original qui fera la différence par rapport à la concurrence. On retiendra enfin le succès de la scénographie décalée qui déclinait un univers truffé de gourmandises, à l'image du conte d'Hansel et Gretel. Visiteurs comme exposants se rappelleront les baignoires remplies de fraises Tagada, beau pied de nez à la crise…

Photo: Who's Next édition janvier 2008

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS