Tout comme le Fonds monétaire international qui annonce la pire récession depuis l'après guerre, les groupes industriels tels  que Hermès et Adidas sont obligés à réviser à la baisse leurs prévisions de croissances pour cette année. Hermès a réajusté à la baisse ses persepectives pour l'année en cours. Il vise une hause entre 9% à 10% de son activité plutôt qu'une croissance supérieure à 12% à taux de change constant que le groupe avait préalablement annoncée.

Pour 2009, la direction de la maison de luxe " espère un redémarrage de la croissance au milieu de l'année, au pire dans un an. " Adidas le deuxième fabricant mondial des équipements sportifs a confirmé sa prévision d'une hausse de 15% en 2008 de son bénéfice net, grâce aux JO de Pékin alors que fâce à l'incertitude qui règne sur les marchés, il retire ses objectifs financiers pour 2009.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS