La mode dans les médias cette semaine : La success story de Supreme

FashionUnited vous propose de découvrir, chaque vendredi, une revue de l’actualité mode de la semaine. Depuis sa création en 1994, la marque New Yorkaise Supreme s’est imposée petit à petit jusqu’à atteindre le sommet. Cette semaine, le label a fait la une de l’actualité suite à une vente aux enchères qui a eu lieu à Paris et qui a permis de récolter près de 850 000 euros, soit le double des estimations.

La rubrique mode de CultureBox de Francetvinfo.fr, s’est interrogée sur les raisons d’un tel succès. L’engouement pour le label est venu, dans un premier temps des grands artistes new-yorkais : “La marque (...) séduira les plus grands artistes - Jeff Koons, Damien Hirst, Richard Prince, Christopher Wool ou Takashi Murakami - qui viendront, par leur collaboration, appuyer la réussite du label.”, peut-on lire. Les collaborations avec des maisons de luxe contribueront également à faire asseoir sa notoriété : “ Supreme, avec l’emblématique collaboration Louis Vuitton obtient le plus haut prix de la vacation. La rarissime malle Courrier 90 Trunk et la boite Skateboard Trunk atteignent respectivement 88 400 euros et 62400 euros.”

Supreme®/LACOSTE. 04/19/2018

Une publication partagée par Supreme (@supremenewyork) le

Pour L’Express Styles, la success story de Supreme vient avant tout de l’esprit visionnaire de son fondateur : “James Jebbia inscrit peu à peu sa marque dans une démocratisation culturelle : si l'art descend dans la rue, Supreme attire les plus grands collectionneurs”. Les pièces de la marque sont souvent proposée en édition limitée ce qui contribue à susciter le désir du côté des consommateurs : “Supreme fait en effet de chaque ouverture de boutique un événement, avec un nouveau modèle de tee-shirt proposé en édition très limitée, et vendu uniquement le jour de l'inauguration.” "Cela fait près de sept ans que je vends Supreme. J'ai très vite vu qu'ils avaient une façon de penser, différente de toutes les autres marques de streetwear, en proposant des objets qui n'avaient rien à voir avec la mode, et qui se sont transformés en pièces de collection.”, confie Benjamin Chicot, fondateur du salon Sneakers Event.

Supreme®/RIMOWA. 04/12/2018

Une publication partagée par Supreme (@supremenewyork) le

Concernant la vente aux enchères à succès qui a eu lieu chez Artcurial, le Figaro.fr détaille le reste des ventes : “les tee-shirts Box Logo (9800 euros soit 10 fois son estimation, pour le modèle Supreme x Nate Lowman de 2012), un vide-poches (5700 euros), un ballon de basket et une corde à sauter acquise par le père d'une lycéenne pour 1500 euros”.

«Nous sommes ravis que de nouvelles générations découvrent Artcurial, confie Fabien Naudan. Notre monde des enchères ne doit pas rester réservé à un entre-soi, il faut ne pas hésiter à pousser la porte. Certains indices nous laissaient croire que le public serait au rendez-vous mais la soirée a dépassé nos attentes. D'autant plus que l'annonce a été faite il y a seulement dix jours», a confié dans l’article, Fabien Naudan, vice-président de l’événement.

Vous voulez toujours en savoir plus sur les derniers développements dans l'industrie de la mode? N’attendez pas plus longtemps et inscrivez-vous à la newsletter de FashionUnited! Faites comme un réseau important d'entrepreneurs, de chefs d'entreprise, de créateurs, d’acheteurs et autres professionnels de la mode qui reçoivent déjà le bulletin FashionUnited et inscrivez-vous.

Photo: Artcurial, dr