Alors que les consommateurs font face à un contexte économique difficile et à un pouvoir d’achat affaibli, les enseignes d'habillement misent sur décembre et la période des fêtes, qui représente une période décisive pour les ventes soit 12 % en moyenne. Depuis le début de l'année, les consommateurs ont restreint leurs dépenses de vêtements de 2,9 % en euros constants, avec une chute particulièrement marquée pour l'habillement féminin. Les Français sont plus attentifs au rapport qualité / prix des habits. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée pour la Fédération des enseignes d'habillement (FEH) sur ces nouveaux comportements. Elle indique ainsi que quand le prix diminue de 1 %, les achats pour se vêtir progressent de 0,3 %.

" Il y a eu un décrochage de la consommation en 2008, alors que depuis le début de l'année les prix de l'habillement ont diminué de l'ordre de 0,4 % ", explique Dominique Jacomet, directeur général de l'Institut français de la mode.

Des enseignes de prêt-à-porter comme l'américain Ralph Lauren sont en train de développer des stratégies de contre-attaque afin de faire face à la baisse des revenus des ménages. Ralph Lauren vient de lancer la chaîne Rugby qui vise les 16 à 26 ans, avec des magasins implantés près des établissements scolaires et universitaires et des collections renouvelées non en fonction des saisons, mais du calendrier universitaire.

PHOTO : www.etf-tracker.com

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS