Dès le coup d’envoi des soldes d’été à Paris le mercredi 25 juin, ce fut la ruée vers l’entrée des grands magasins et des boutiques de la capitale. Aux Galeries Lafayette du boulevard Haussmann, dès le matin, les clients faisaient la queue devant les stands des marques de luxe afin d’être parmi les premiers à dévaliser les stocks de chaussures et de sacs griffés. Ce retour de la fièvre acheteuse fait plaisir aux commerçants de l’industrie de l’habillement.

Sans parler de l’effet désastreux de la météo peu clémente et la conjoncture morose sur le commerce textile en France, la fête de la consommation arrive comme une bouée de secours pour ce secteur en berne.

De plus en plus concurrencés par les prix cassés des sites internet, cette saison, les commerçants dans le secteur de l’habillement ont démarré fort sur des rabais de 30% à 70%.

Après une année difficile marquée par la baisse du pouvoir d’achat des Français, la ministre de l'Economie Christine Lagarde espère que les soldes d’été donneront un coup de fouet à la consommation, après un rebond de 2% en mai sur un mois.

Pour moderniser la consommation, le gouvernement a décidé de réformer la législation encadrant le commerce. Une réforme, qui sera présentée au Sénat le 30 juin, proposera aux commerçants une période supplémentaire de soldes à raison de deux semaines par an, en plus des deux périodes fixes nationales, qui seront réduites de six à cinq semaines, à partir de janvier 2009.

Selon François-Marie Grau, co-président de la Fédération française du prêt-à-porter féminin deux semaines supplémentaires de soldes est un bon compromis.

"La réglementation des soldes était devenue obsolète, car basée sur deux collections annuelles (printemps été et automne hiver). Aujourd'hui, il y a jusqu'à huit collections par an", souligne-t-il.

À l’heure actuelle, pour de nombreux Français dont « le vouloir d’achat » ne cesse d’augmenter, les soldes restent la seule façon d'acheter des produits à des prix raisonnables. Pour les commerçants, les soldes sont les seules périodes de l'année où ils peuvent revendre leurs stocks à perte.

La fête de la consommation qui a commencé dans 83 départements en France se termineront le 2 ou le 5 août.

Image: Soldes
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS