• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Louis Vuitton : décryptage de la collection femme automne-hiver 21-22

Mode

Louis Vuitton : décryptage de la collection femme automne-hiver 21-22

By AFP

11 mars 2021

Paris - Quand la pandémie empêche de se déplacer dans l’espace, Louis Vuitton fait voyager dans le temps, en présentant sa collection avant-gardiste au Louvre, au milieu des sculptures grecques et romaines.

Dans le film qui vient clore la Paris Fashion week, entièrement virtuelle, des mannequins déambulent dans les galeries de Michel-Ange et de Daru au rythme du tube “Around the World” de Daft Punk.

Louis Vuitton x Fornasetti

Pour cette “odyssée”, Nicolas Ghesquière, créateur des collections femme de Vuitton , s’est allié à l’atelier de design italien Fornasetti dont les dessins qui avaient déjà inspiré Philippe Starck ou Valentino, animent des vêtements et des sacs.

Des robes de velours ou des débardeurs en jersey sont rehaussés de statues antiques dessinées par Pietro Fornasetti - connu pour ses déclinaisons de portraits de la soprano Lina Cavalieri sur de multiples objets usuels - et reproduites par imagerie à caméra thermique. Des vestes d’extérieur oversize sont également décorées d’un imprimé du même artiste, dans une version colorée.

Les oeuvres de l’atelier, dirigé par le fils de l’artiste, Barnaba Fornasetti, “sont le résultat d’une remarquable maîtrise technique et d’une vision du monde empreinte de magie à l’épreuve du temps”, a souligné Nicolas Ghesquière dans le communiqué de presse qui accompagne la collection. “Je suis fasciné par la manière dont Fornasetti a réinventé l’héritage issu du classicisme et de la Rome antique tout en intégrant de nouvelles références à l’imagerie historique”, ajoute-t-il.

Fidèle à son esthétique, le styliste superpose des volumes et mélange paillettes, broderies, couleurs et imprimés dans des looks décontractés et harmonieux accessoirisés avec des bottes multicolores futuristes ou celles revisitant les spartiates.

“En tant que créateur, je suis captivé depuis toujours par la capacité de la mode d’évoquer simultanément le passé, le présent et l’avenir”, a-t-il souligné. Traditionnellement, les défilés Louis Vuitton se déroulent dans la Cour carrée du Louvre où des pavillons érigés à cet effet accueillent des invités du monde entier.

Tourner le film à l’intérieur du Louvre, fermé depuis plusieurs mois pour cause du Covid, permet à Nicolas Ghesquière de montrer comment le déhanchement des mannequins est guidé par les statues antiques. Plusieurs poses reproduisent le contrapposto, apparu au VIe siècle avant J.-C, une attitude où le poids du corps se repose sur une jambe, l’autre étant laissée libre et légèrement fléchie. (AFP)

Crédit : WOMEN’S FALL-WINTER 2021 SHOW © Louis Vuitton – All rights reserved