Le leader mondial des lunettes haut de gamme vient d'accuser une nouvelle baisse de son bénéfice net. Le groupe italien qui détient les marques Oakley et Ray-Ban et fabrique des lunettes sous licence pour Chanel ou Prada, a vu son bénéfice net reculer de 20,6% sur le trimestre à 83,1 millions d'euros.

"Le troisième trimestre a démontré une stabilisation supplémentaire des marchés internationaux bien que l'environnement reste difficile", note le groupe dans son communiqué.

"Nous pensons que le pire est derrière nous (...) Aujourd'hui, nous sommes optimistes pour le futur", a commenté le directeur général, Andrea Guerra.

Son résultat brut d'exploitation s'est replié de 17,3% à 214 millions d'euros. Sur les neuf premiers mois de l'exercice, le bénéfice net a reculé de 18,1% à 279,2 millions tandis que le chiffre d'affaires s'est légèrement replié de 0,7% à 3,937 milliards.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS