Nathalie Blanc : la marque française de lunettes qui cartonne

Sur un marché dominé par les grands groupes, la créatrice, ancienne opticienne, imprime sa patte faite de lignes pures fabriquées en France. Après une levée de fonds et l’ouverture d’un flagship en 2019, elle part à la conquête de l’export.

Opticienne visionnaire et inspirée, Nathalie Blanc vit un conte de fée. Dans un monde de l’optique dominé par Luxottica mais aussi chamboulé par les groupes de luxe qui reprennent la main sur leurs licences, elle lance sa griffe éponyme en 2015. « J’ai conseillé les clients pendants plus de 25 ans, puis des créateurs comme Michel Klein, Swildens et plus récemment Rouje de Jeanne Damas m’ont demandé de créer leurs collections de lunettes », confie Nathalie Blanc. Fini de se cacher derrière les autres, poussée par ses amis et la famille, elle saute le pas et expose son nom au grand jour.

Des montures faites en France

Celle qui connaît les contraintes du métier comme personne, mais surtout suit les tendances et les anticipe, impose sa première collection en peu de temps. Passionnée de design, Nathalie Blanc aime les formes pures. « La simplicité est ce qu’il y a de plus dur à dessiner, explique t-elle. La ligne doit être parfaite, suivre le sourcil, faire un beau nez et ne pas tomber trop bas sur les joues. » En acétate ou en métal, les montures sont made in France (elle traite avec deux usines : l’une dans le Jura, l’autre en Normandie), un savoir-faire qu’elle défend et valorise. « Je dessine chaque modèle sur le papier et, accompagné du dessin technique en 3D, le talent de ces usines est à chaque fois de me surprendre en amenant un supplément d’âme à mes modèles ; cela rend ma démarche de création très humaine », souligne la créatrice.

Des prix en cascade

Et la reconnaissance vient vite. En 2018, elle décroche le prix spécial du Jury avec un Silmo d’Or lors du Salon international des Professionnels de l’Optique et de la Lunetterie à Paris avec le modèle Suzanne. « Le fait de lancer sa marque et de voir les gens porter ses lunettes est déjà une étape incroyable, reconnait Nathalie Blanc. Alors se voir remettre un prix, c’est tout simplement la consécration. » De quoi générer un intérêt pour la griffe qui ne cesse depuis de voir son chiffre d’affaires doubler chaque année. Et en 2019, les prix se poursuivent. La marque est nominée au Silmo dans les catégories Lunettes solaires créateur lunetier et Enfant avec le modèle Ariane de sa toute première collection pour adolescents. Enfin, en novembre dernier, à l’issue du salon Hong Kong Optical Fair, elle reçoit le V Award, prix de design dans la catégorie monture optique, pour une monture œil de chat pour femmes à l’allure vintage, travaillée avec une acétate dégradé. Chic ultime, cet hiver, Nathalie Blanc signe une collaboration avec Lorenz Bäumer, joaillier de la place Vendôme. Résultat : des lunettes uniques qui allient l'éclat des diamants et de l'or.

Nathalie Blanc : la marque française de lunettes qui cartonne

Plébiscitée par les opticiens du monde entier

Aujourd’hui bien implantée, la marque Nathalie Blanc compte 1.500 points de vente en France et s’est ouverte à de nouveaux marchés comme l’Espagne, l’Italie, la Belgique, l’Allemagne, les Etats-Unis, la Corée ou la Grèce. Pour l’aider dans son développement à l’international, elle a levé cet été 1,2 million d’euros auprès de A Plus Finance et a inauguré en septembre un flagship parisien (48, rue de Grenelle) qui sert également de showroom pour l’export. Celui-ci rend visible l’ensemble des collections, soit environ une trentaine de nouveaux modèles par an, sans compter les iconiques revus dans de nouveaux coloris. Aux côtés des montures optiques, les solaires assurent la plus grosse rotation. Tri ou bi- dégradés, polarisants, anti-reflets, les verres y jouent une place de choix aux côtés des montures design et entrent dans la sélection de nombreux concept-stores. Vendue entre 180 euros et 450 euros, la marque se situe sur un créneau de niche et assume ce positionnement qui fait sa force et sa différence. Celle qui arrive en 2020 en tête des marques françaises qui cartonnent en lunettes a encore beaucoup de projets à venir. Elle vient de lancer des produits dérivés comme des boîtes écrins pour mettre ces montures dans sa salle de bain ou encore des trousses de voyage pour ranger 5 paires de lunettes. L’an prochain, Nathalie Blanc mettra également le cap sur l’Asie où elle compte amener son savoir-faire et proposer des modèles dédiés et adaptés à un marché où les codes de la lunette et les formes du visage différent de l’Occident. Un challenge qui la transporte déjà !

Nathalie Blanc : la marque française de lunettes qui cartonne

Photos : Modèle Nathalie Blanc x Lorenz Bäumer - Modèle Suzane, collaboration Nathalie Blanc x Lorenz Baümer - Flagship Nathalie Blanc.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS