(publicité)
(publicité)
Alexander Wang: une approche See now buy now

Alexander Wang semble séduit par le See now buy now. Pour la première fois, le créateur réunira des éléments de sa collection Resort 2017 sur le même défilé que la collection printemps-été 2017, en septembre.

La collection Resort sera présentée aux acheteurs et la presse comme d'habitude au cours de marché en juin. Et les images de la collection complète seront maintenues sous embargo jusqu'à ce que la collection soit livrée aux magasins, comme précédemment avec les lignes hommes et T by Alexander Wang.

Une sélection d'articles de la collection Resort, que ce soit le prêt-à-porter, les sacs ou les chaussures seront incluses dans le défilé de la collection printemps-été 2017. Alors que les pièces du printemps commencent à être livrées en boutique en janvier 2017, le Resort sera expédié à partir de début novembre aux magasins Alexander Wang et autres boutiques dans le monde entier.

« Depuis plusieurs saisons, nous avons publié des images de nos collections hommes et T by Alexander Wang seulement au moment de leur livraison en magasin, a déclaré Alexander Wang à WWD. Nous avons eu une réponse très positive des consommateurs et nous avons décidé de poursuivre une stratégie similaire pour notre prêt-à-porter pré-collections ; nous avons constaté que ce délai raccourci entre l’émission des images de la collection et la disponibilité dans les magasins crée un sentiment d'immédiateté et génère l'excitation au niveau de la vente. »

Photo : Issa Lish, Anna Ewers et Lexi Boling pour Alexander Wang SS16
'Les Etoiles Mercedes Benz' dévoile son jury

Les Étoiles Mercedes-benz avait un président du jury, il a enfin un jury. Annoncé en mars dernier, le concours organisé par la marque automobile allemande et présidé par Alexis Mabille a dévoilé les six membres qui éliront le gagnant, en octobre prochain.

L’acteur et réalisateur Jalil Lespert, la mannequin Audrey Marnay, la directrice des projets mode et chef du département Marketing chez Mercedes Benz Béatrice Tanguy, la journaliste mode Alexandra Golovanoff, la styliste et rédactrice de mode Vanessa Metz et l’artiste Betony Venon, créatrice de bijoux érotiques et auteure de La Bible du boudoir. Approché par la marque pour son talent et sa sensibilité à la jeune création, Alexis Mabille assure la présidence du jury et la cohérence de la ligne artistique.

« Participer à ce nouvel événement Mercedes-Benz dédié à la jeune création est un vrai plaisir pour moi. Présider un jury avec ces personnalités augmente encore ce plaisir, a annoncé le créateur Alexis Mabille. Je suis sûr qu’ensemble, nous réussirons à soutenir les jeunes talents qui se sont engagés à nos côtés ».

Trente designers ont été repérés puis invités par Alexis Mabille et Mercedes-Benz, partenaire de la mode à travers le monde depuis 20 ans, à laisser libre cours à leur créativité en imaginant 3 silhouettes qui subliment le luxe automobile incarné par la marque allemande. Des matériaux aux symboles, les créateurs iront puiser leurs inspirations au cœur des codes de la marque à l’étoile.

Le 29 juin 2016, les 10 créateurs retenus parmi les 30 pour confectionner une de leurs silhouettes seront révélés.

Et ce ne sera qu’à l’occasion de la prochaine Fashion week femmes de Paris que l’ensemble de ces créations seront dévoilées à la presse le 4 octobre, dans un lieu parisien, encore tenu secret. Le Prix Les Étoiles Mercedes-Benz offre une dotation de 15 000 euros ainsi qu’un accompagnement sur le long terme par Mercedes-Benz.

« Je suis heureuse de faire partie de ce jury aux côtés d’Alexis Mabille et de ces six personnalités très différentes qui ont, comme Mercedes-Benz, à cœur de soutenir la jeune création française ». Béatrice Tanguy, Directrice des projets mode et Chef du département Marketing Mercedes-Benz Cars.

Photo: Mercedes

Une collaboration Olivier Rousteing x NikeLab

Olivier Rousteing serait un grand amoureux du football depuis l'enfance. Le créateur français a alors offert son talent créatif au NikeLab’s summer of sport et cela donne la deuxième collaboration : la NikeLab x Olivier Rousteing: Football Nouveau collection.

« La mode est habituellement à propos des défilés et du glamour, mais avec Nike, il était question de performances et d’athlètes, explique Olivier Rousteing. Ce que j'aime dans cette collection est le fait que nous intégrons le style emblématique du football dans le sport. »

Une collaboration Olivier Rousteing x NikeLab

Le créateur s’est directement inspiré des modes de vie des joueurs de football professionnels en compétition dans le plus grand championnat d'Europe cet été. Il a su capter chez ces hommes et femmes l’esthétique du sport pour en faire des silhouettes modernes mais luxueuses grâce à des touches d’or, grand gagnant du faste.

« Olivier tenait à avoir des looks complets, faisant en sorte que chaque pièce aille ensemble - non seulement dans les collections des femmes et des hommes, mais aussi entre les deux, confirme Jarrett Reynolds, directeur du NikeLab senior apparel design. A chaque réunion de conception, il me demandait : “Est-ce qu'un joueur de football porterait vraiment cela ?“ Cette question a contribué à maintenir la collection enracinée dans le sport. »

Une collaboration Olivier Rousteing x NikeLab

Cette recherche d'authenticité va encore plus loin pour les chaussures de cette collection, qui comprend des modèles inspirés des quatre piliers de Nike Football : Mercurial, Magista, Hypervenom et Tiempo.

« L’obsession du détail d’Olivier Rousteing se manifeste particulièrement bien dans le Magista et Mercurial. Dans chaque modèle, nous avons brodé des motifs dans le Flyknit pour la première fois, ce qui crée une toute nouvelle manifestation de technologie, explique Nate Jobe, le directeur de NikeLab senior footwear innovation Design.

Photos: NikeLab

Facebook s'excuse pour avoir interdit la photo d'un mannequin grande taille

Facebook a dû faire machine arrière après avoir interdit la photographie d'un mannequin aux formes généreuses en bikini dans une publicité australienne destinée à promouvoir l'image positive du corps, jugeant que le corps en question était montré sous un jour "indésirable". Le réseau social a ensuite présenté ses excuses aux organisateurs expliquant avoir mal jaugé la publicité.

Facebook avait, dans un premier temps, bloqué la publicité de l'association de Melbourne "Cherchez la femme" pour un événement baptisé "graisse et féminisme", disant que la photo contrevenait à ses règlements. Lorsque les organisateurs se sont inquiétés de la décision, Facebook a expliqué que la publicité ne répondait pas à leurs critères en matière de santé et de fitness car "l'image dépeint un corps ou des parties du corps d'une manière indésirable".

"Les publicités de ce type ne sont pas permises car elles entraînent chez ceux qui les voient une mauvaise image d'eux-mêmes", écrit Facebook à l'une des organisatrices de l'événement Jessamy Gleeson, qui a publié sur internet une capture d'écran de la lettre. Mme Gleeson s'est dit abasourdie que Facebook "ne sache apparemment pas que des rondes, des femmes qui se décrivent comme grosses, peuvent se sentir très bien dans leur peau".

Elle a appelé les internautes à "crier fort contre quiconque tenterait de nous dire que certains corps sont plus +désirables+ que d'autres". "Facebook n'a pas tenu compte du fait que notre événement va aborder l'image corporelle positive, qui peut concerner tous les types de corps, mais dans notre cas en l'occurrence les gros corps", ajoute-t-elle.

Le géant de l'internet a "au contraire décidé que nous avions entrepris de faire en sorte que les femmes se sentent mal en postant une photo d'une ronde merveilleuse". Mme Gleeson a dit que Facebook avait ensuite présenté ses excuses, lui adressant une note expliquant avoir mal évalué l'initiative. "Notre politique est de protéger les gens contre les publicités offensantes", écrit Facebook dans une capture d'écran postée par Mme Gleeson sur Twitter.

"Ce n'est pas le cas ici et nous sommes désolés de notre évaluation incorrecte. Nous évaluons des millions de publicités chaque semaine et dans certains cas, nous désapprouvons par erreur des images qui ne violent pas notre règlementation". (AFP)

Photo: Tess Holliday in a bikini, Cherchez La Femme: Feminism and Fat, Facebook

Simone Pérèle ouvre sa première boutique

Simone Pérèle, Maison française de lingerie haut de gamme, créée en 1948, inaugure sa première boutique à Paris.

Situé au 84, rue François Miron, dans le quartier du Marais, le magasin invite à découvrir toutes les Créations lingerie et bain de la marque. Le Marais, haut-lieu de shopping parisien, avec ses nombreuses boutiques de jeunes créateurs de design et de mode incarne parfaitement la philosophie de la marque Simone Pérèle qui souhaite offrir à ses clientes une expérience de shopping inédite dans l’univers de la marque.

Le tout nouveau concept de la boutique, conçu avec l'agence Jeff Van Dyck, affiche un style graphique et moderne. Dans une ambiance lumineuse, les coloris blancs et gris clair font ressortir les tons métallisés - symboles d’énergie et de féminité. Dans les vitrines, la mise en scène audacieuse joue sur les formes arrondies, hommage aux courbes féminines.

« Nous sommes fiers d’ouvrir cette boutique ; le premier espace dans le monde qui expose la totalité de notre collection, allant des produits les plus essentiels aux éditions limitées ultra glamours ! Nous souhaitons ainsi pouvoir offrir aux femmes d’aujourd’hui un espace qui comprend leur intimité et leurs aspirations, et qui révèle la beauté de leurs différentes silhouettes » explique Stéphanie Bujard, Directrice du pôle Marques et Produits.

Plus de 145.000 visiteurs aux portes ouvertes organisées par LVMH

Plus de 145.000 personnes ont participé aux journées portes ouvertes organisées par le numéro un mondial du luxe LVMH dans une cinquantaine de ses sites en Europe les 20, 21 et 22 mai, a-t-il indiqué lundi dans un communiqué.

Ateliers de couture, chais, manufactures horlogères ou hôtels particuliers: 53 lieux habituellement fermés au public ont été ouverts gratuitement en France, en Italie, en Espagne, en Suisse, au Royaume-Uni et en Pologne lors de la troisième édition de ces "Journées Particulières". Les deux précédentes éditions, en 2011 et 2013, avaient rassemblé plus de 100.000 personnes.

Cette année ont notamment été ouverts au public à Paris les salons Christian Dior avenue Montaigne, le joaillier Chaumet place Vendôme ou encore l'atelier de souliers sur mesure Berluti. En province, les curieux ont également pu visiter le domaine de la maison de champagne Krug, le site de production de Guerlain à Chartres ou encore le petit vignoble du Clos des Lambrays en Bourgogne, racheté pour quelque 100 millions d'euros en 2014 par LVMH.

A l'étranger, le groupe de Bernard Arnault avait également ouvert au public la filature de Loro Piana à Roccapietra en Italie, ou encore la manufacture horlogère de Louis Vuitton près de Genève. L'événement "a été l'occasion de mettre en lumière la diversité des métiers et des savoir-faire qui font la richesse des maisons du groupe. Nous avons pu à nouveau montrer au public combien ces métiers sont beaux et combien ils sont essentiels dans le monde de demain", a souligné Antoine Arnault, directeur général de Berluti et à l'initiative des Journées Particulières, cité dans le communiqué.

LVMH - qui compte plus de 60 marques dont Louis Vuitton, Fendi, Givenchy, Guerlain ou encore Sephora, et est également le numéro mondial du champagne - compte plus de 100 sites de production en France et emploie près de 50.000 personnes en Europe, dont 23.000 en France. (AFP)

Photo: LVMH Facebook

Denim Première Vision: les tendances 2017

INTERVIEW Au Denim Première Vision, la tendance jeans pour 2017 devient plus créative, plus mode, plus « multi-ecofriendly » et consomme moins d’eau. Telle est la donne lancée par Giusy Bettoni, la CEO et co-fondatrice de CLASS (Creativity Lifestyle And Sustainable Synergie), lors de la conférence Smart Creation qui s’est tenue pendant le salon.

« Sthira Sukham Asanam »

Le jeans, aussi stretch et mélangé soit-il aujourd’hui chez les grands labels qui lui apportent plus de technicité, prend des airs plus amples et plus sport. Telle une posture à la fois droite et confortable, le sutra yogi « Stira Sukam Asanam » s’appliquerait volontiers aux jeans du « athleisure » : un terme venu tout droit des Etats-Unis issu du monde du sport et du yoga. Les jeunes veulent porter un jean confortable qui a du style, reprenant souvent les codes du skateboard ou d’autres sports outdoor.

Mais le athleisure n’est pas la seule réponse anti-stretch, indique François Girbaud, venu bousculer le secteur avec une nouvelle invention. Il présente une collection capsule pour le fabricant pakistanais Naveena faite de tissus denim imprimés au laser qui permettrait de créer toutes les silhouettes possibles, en évitant surtout , dit-il, de retomber dans le « Camel-Toe », ce stretch ultra-moulant et utilisé à outrance qui marque l’entre-jambe des femmes. Ces tissus peuvent être portés par n’importe qui et n’importe où, grâce à un système de thermorégulation qui s’adapte aux températures extérieures.

Denim Première Vision: les tendances 2017

Le bas des jeans se stylise

Girbaud réapparait cette année en binôme avec Jeanologia, l’entreprise espagnole spécialisée en finition au laser et utilisant des procédés durables et écoresponsables. Ensemble, ils créent Hemotion, un concept qui stylise le bas des pantalons avec des formes géométriques surprenantes imprégnées de pigments de couleurs.

Denim Première Vision: les tendances 2017

Toile d’araignée en soie

Les jeans naturels ou « organiques » ont encore du mal à percer dans le marché compte tenu du coût des matières. Cependant, l’entreprise US Denim a su profiter des joyaux de la nature en incorporant la toile d’araignée dans sa toile denim. Spider Silk Jeans contient 2 pour cent de soie d’araignée, une matière très résistante et antibactérienne. Son prix n’a pas été communiqué.

Denim Première Vision: les tendances 2017

Plus de durabilité

L’entreprise espagnole Tavex mise sur la sauvegarde de l’eau. T-Care est une ligne de denim respectueuse de l’environnement qui permet d’économiser 100 pour cent de volume d’eau grâce à ses concepts Aquasave et Easy Laser.

D’autres fabricants ont incorporé des fibres organiques à leurs collections comme c’est le cas de la turque Baykanlar avec sa ligne Indigo Rehab.

Couleurs Garage

Un denim brut, marron, gris ou métal, voici la tendance pour 2017. Le jeans « sale » à la tendance Garage habillera la plupart des collections de la prochaine saison.

Photos: Anne-Sophie Castro

Pierre Cardin présentera un défilé en juillet

Le couturier Pierre Cardin organisera le 9 juillet, à 94 ans, un défilé dans l'ancien château du marquis de Sade à Lacoste, dans le Luberon, dont il est propriétaire, a annoncé mercredi la Fédération française de la couture.

Dans la foulée des défilés de haute couture qui se tiendront à Paris du 3 au 7 juillet, le doyen des créateurs de mode présentera une collection mêlant silhouettes féminines et masculines, comme il le fait de façon épisodique, a précisé la maison Pierre Cardin.

Son dernier grand défilé remonte au 26 novembre 2013 chez Maxim's, restaurant qu'il a racheté en 1981, où il avait présenté quelque 130 modèles. Il organise aussi des shows régulièrement à l'étranger, comme à New York en novembre dernier, ou en Chine.

Couturier et homme d'affaires, Pierre Cardin, qui a fait ses premiers pas en 1946 chez Christian Dior, fête cette année 70 ans de carrière. A Paris, à côté des maisons qui bénéficient de l'appellation "haute couture", spécificité parisienne, comme Chanel ou Christian Dior, plusieurs griffes font leur entrée dans le programme des défilés de juillet en tant que membres invités. Parmi elles, Vetements, label branché dont le créateur Demna Gvasalia est aussi directeur artistique de Balenciaga.

Autres nouveaux-venus: J. Mendel, maison du créateur français Gilles Mendel qui défile à New York pour ses collections de prêt-à-porter. Mais aussi le Japonais Yuima Nakazato, l'Italien Francesco Scognamiglio, la Néerlandaise Iris Van Herpen.

Les défilés Aouadi, Guo Pei, Ilja, Julien Fournié, Ralph&Russo, Schiaparelli, Ulyana Sergeenko et Zuhair Murad seront aussi au programme. (AFP)

Photo: Pierre Cardin Facebook