Pourquoi le Ramadan est un gros marché pour les détaillants de mode

Au Moyen-Orient pendant le Ramadan, de nombreux détaillants et entreprises de mode limiteront les heures d'ouverture de leurs établissements. Pourtant, malgré la tranquillité des journées durant ce mois sacré, les soirs peuvent représenter une mine d'or pour ces marques.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le Ramadan, il correspond au neuvième mois du calendrier islamique. Selon cette croyance religieuse, les musulmans doivent s'abstenir de manger, boire, fumer ou avoir de mauvaises pensées, actions et paroles entre le lever et le coucher du soleil. Le jeûne est considéré comme un rappel de ceux qui ont moins de chance dans la vie et connaissent la souffrance. Cette célébration permet ade rapprocher les fidèles de Dieu.

Hausse des ventes en magasins après la tombée de la nuit

Cette année, le Ramadan commence officiellement le 16 ou le 17 mai, tout dépend du pays suivant le cycle lunaire, pendant 30 jours complets. Mais si la journée peut parfois sembler léthargique, la nuit cède la place au buzz quand les musulmans peuvent manger, boire et faire du shopping, ce qui favorise une augmentation des ventes au détail après la tombée de la nuit.

Selon Criteo, un des leaders mondiaux du marketing commercial, on a pu observer des pics de vente deux semaines avant le mois sacré. Les ventes au détail entre 21h et 5h ont augmenté de 29 pour cent en Asie du Sud-Est et de 36 pour cent au Moyen-Orient. Des chiffres considérables comparés aux autres mois de l’année où le Ramadan n’est pas fêté.

Mais ce n'est pas seulement au Moyen-Orient et dans les pays musulmans traditionnels où les détaillants peuvent maximiser leurs ventes pendant cette période. Au Royaume-Uni, trois millions de musulmans célèbreront la fin du Ramadan en organisant une fête de trois jours appelée Eid, un moment très attendu par les grandes entreprises, les détaillants et les supermarchés.

De nombreuses enseignes et centres commerciaux comme Selfridges, John Lewis, Radley, Molton Brown et Boux Avenue organiseront des événements spéciaux dans le cadre de ces célébrations avec des offres spéciales sur certains produits et des forfaits sur mesure pour attirer les acheteurs musulmans.

On compare le Ramadan au Noël du monde occidental

Le Ramadan, en particulier dans les Emirats Arabes, est sans aucun doute une expérience unique et une période spéciale de l'année. Il a souvent été comparé à la période précédant le Noël occidental, qui favorise également un temps de culte, de réflexion spirituelle et, bien sûr, de don et de réception de cadeaux.

D’ailleurs, à cette période, les ventes au détail sont fortement stimulées, en particulier dans les secteurs de la mode et des articles ménagers.

Le Ramadan : une économie à 228,5 millions d’euros

D’après The Guardian, l'économie du Ramadan au Royaume-Uni vaut la somme ahurissante de 200 millions de livres (soit près de 228,5 millions d’euros). Les détaillants sont donc désireux d'obtenir une part de ce gâteau « halal » qui, à l'échelle mondiale, devrait valoir plus de 3 milliards de livres d'ici 2021 (soit près de 3,4 milliards d’euros).

Les marques se rendent compte que cette mode dite « modeste » est finalement une affaire rentable, et pas seulement pendant le Ramadan. Selon le rapport 2017 sur l'état de l'économie islamique mondiale, les marques de luxe, dont Dolce & Gabbana, Burberry et même Uniqlo, pénètrent de plus en plus ce marché de la mode avec des articles tels que les hijabs adaptés au climat.

D’ici 2021, les musulmans devraient dépenser 368 milliards de dollars en vêtements, ce qui indique que le Ramadan est une période clé du calendrier de la vente au détail. Avec une population musulmane mondiale croissante - la hausse allant de 1,7 milliards en 2014 à 2,2 milliards d'ici 2030- il conviendrait aux marques de répondre à cette population très importante.

Traduit par Anne-Sophie Castro

Crédit Photo: Arab Fashion Week