• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Tendances : ce qui va cartonner en boutiques à l’été 2021

Mode

Tendances : ce qui va cartonner en boutiques à l’été 2021

By Julia Garel

14 janv. 2021

En ce début d’année 2021, FashionUnited vous donne un aperçu des tendances phares qui vont marquer la saison printemps-été 2021. Un best of pour les détaillants et e-retailers en mal d’inspiration, pour les réassorts, ou encore pour mettre ses vitrines à la page. Décryptage !

Crédit : Saint Laurent PE21, Ferragamo PE21

Les tops en maille sensuelle et tricot torsadé

La maille est peut-être la matière phare des saisons froides, mais ses arrondis moelleux ont la capacité d’apporter aux corps des recoins douillets dont le besoin ne disparaît pas avec la période estivale. Dans son rapport « SS21 Trends Spotlight: Europe vs US », la plateforme d’analyse Heuritech annonce une augmentation de 20 pour cent de tricots torsadés pour l’été 2021, en comparaison avec l’été 2020. Pour parier intelligemment sur cette matière, l’entreprise recommande de se concentrer sur les tops, la catégorie où la maille s’exprime le plus. À noter cependant que bien que ce type de produit soit conseillé sur le marché européen, il semble un peu plus risqué aux États-Unis, précise le rapport Heuritech.

Dans la section magazine de son site web, le salon Première Vision indique lui aussi un penchant des acheteurs pour des « tricots enrobants ». La formule désigne des mailles à la fois sensuelles et faciles à porter ; Première Vision cite en exemple le succès des tissus fluides épaissis et extensibles ainsi que des polaires fines, faites d’un mélange de viscose et d’autres fibres artificielles.

Crédit : Oysho webshop (2019)

Les tons neutres et pastel de pièces en lin

Le lin a bonne presse. Longtemps mis de côté, on lui reconnaît aujourd’hui des qualités éco-responsables et une versatilité capable de moderniser la matière. Dans une étude consacrée au lin, Tagwalk, moteur de recherche spécialisé dans la mode, a révélé un chiffre éloquent: +102 pour cent de looks en lin sur les podiums du printemps-été 21. Heuritech renchérit et mentionne dans son rapport un lin associé à des teintes pastel ou neutres et à des pièces de tailleurs, ajoutant que la matière pourrait bien permettre aux marques de cibler les consommateurs avant-gardistes et branchés. Tout savoir sur le lin et ses tendances.

Crédit : Saint Laurent PE21, Isabel Marant PE21

Les pièces métallisées aux accents 80’s

Le vent de disco qui a soufflé sur la période des fêtes à l’hiver 2020, ne retombera pas totalement une fois l’été venu. Les looks aux matières miroitantes reflètent cet espoir de fêtes qui habitent nombre d’habitants des villes confinées ou soumises à un couvre-feu en raison de la pandémie. Burberry, Acne Studios, Isabel Marant et bien sûr Paco Rabanne composaient avec des matières métallisées dans leurs collections printemps-été 21. Heuritech précise les catégories des produits phares associés à cette tendance : celle des jupes pour le marché européen et celle des manteaux pour celui des États-Unis. Tagwalk souligne par ailleurs que le terme « disco » faisait un bond de +132,8 pour cent dans les collections PE21 par rapport au PE20. Bien que les pièces métallisées concernent majoritairement les consommateurs aux styles pointus, leur désirabilité devrait s’étendre à un public plus large.

Crédit : Isabel Marant PE21, Agnès b. PE21

Des tenues foncièrement joyeuses

En juin dernier, Célina Bailly, responsable du cahier de tendances Femme Casual de l’agence Promostyl, confiait à FashionUnited le nom de l’un des thèmes phare du printemps-été 2021 : « Joy ». Ce mot-clé doit être compris comme une envie du consommateur d’aller vers des choses beaucoup plus confortables et créatives. « Les gens vont acheter davantage de couleurs, des teintes naturelles comme des verts, des jaunes, quelque chose qui apporte plus de joie », expliquait alors Célina. Au-delà de la couleur, des pièces aux imprimés et tissages créatifs apparaissaient comme un gimmick percutant lors des Fashion Week PE21. On citera ainsi : Christopher Kane et sa collection peinturlurée, Marni et ses pièces issues des archives, rapiécées et peintes de mots poétiques ou encore Stella Jean et ses tenues vibrantes.

Mais qu’il s’agisse de l’expression claire d’une créativité décomplexée ou du clash vibrant d’imprimés, l’idée est ici de miser sur des vêtements foncièrement joyeux et réconfortants. Cela n’est d’ailleurs pas un hasard si les marques qui ont eu le plus de succès sur Instagram lors de la London Fashion Week PE21 présentaient toutes des collections hautes en couleurs et en imprimés (pour en savoir plus cliquez ici).

Crédit : Agnès b. PE21, Dior PE21

La fluidité de pièces confortables

Cela n’est pas une surprise. Les périodes de confinement ont amené les consommateurs vers des tenues radicalement confortables. Dans la section web de son magazine, le salon Première Vision parle ainsi d’un casualwear à l’aisance nonchalante, qu’il soit ultra-féminin ou boyish, très ajusté ou à la coupe ample et loin du corps. On pense alors à une séduisante robe en maille serrée, aux vêtements seconde peau ou encore à des tenues vaporeuses comme celles du défilé printemps-été 21 de Dior. Le salon Première Vision indique d’autre part l’envie de pièces soyeuses et décontractées, avec des tenues d’extérieurs féminines oscillant entre cotons précieux et soie de tous les jours.

Toutes les pièces (ou presque) qui permettent au consommateur de troquer son éternel jogging pour une tenue moins ennuyeuse sont bonnes à prendre. L’habit doit apporter confort et élégance, être portable aussi bien chez soi qu’à l’extérieur. Un « extérieur » qui se réfère de plus en plus à nos campagnes car, selon Célina Bailly on assiste à une importante tendance pour le bucolique et une vie au vert.

Crédit Image principale : Isabel Marant PE21, le collectif de danse (La)horde.