• Home
  • Actualite
  • People
  • Une boutique parisienne de la maison Valentino attaquée à la voiture-bélier

Une boutique parisienne de la maison Valentino attaquée à la voiture-bélier

By Herve Dewintre

16 août 2022

People

Crédit photo : Unplash

Une boutique de la maison de couture italienne Valentino située rue Saint Honoré a été attaquée dans la nuit du 16 août à la voiture bélier.

« C’est au moins la troisième fois que la boutique est visée ». Interrogés par le journal Le Figaro, les riverains ne cachent pas la récurrence des attaques qui frappent les enseignes de luxe au cœur de Paris. Il faut dire que la Capitale distille au quotidien son lot de délits et d’incivilités liés au vol de biens de luxe. Dimanche matin, le quotidien rapporte par exemple qu’un touriste moldave de 27 ans a été agressé dans le métro parisien et s’est fait dérober sa montre de marque Rolex d’une valeur de 15 000 euros. Ce touriste n’était visiblement pas au courant que plus personne à Paris ne se risque plus désormais à arborer ce genre de produits en pleine rue.

Cette nuit, avant deux heures du matin selon les sources policières, un jeune homme de 24 ans a foncé sur la devanture du magasin Valentino situé au 273 rue Saint Honoré (8eme arrondissement parisien) au volant d’un véhicule Citroën de couleur bleue. Ayant réussi à briser les portes d’entrées, il a ensuite pris la fuite après avoir dérobé une trentaine de sacs à main d’une valeur comprise entre 1000 et 3 000 euros l’unité, ainsi que des bijoux. Ce mardi, en cours de journée, les dégâts étaient toujours visibles : ils impressionnent les passants par leur ampleur. Les portes et les débris de verre jonchent le sol parmi les meubles renversés. Les employés réunis dans la boutique ce mardi matin n’ont pas souhaité répondre aux sollicitations des journalistes.

« Qu’est-ce que vous allez faire ? Vous ne m’aurez pas »

Le délinquant quant à lui a été retrouvé après une course poursuite nocturne qui s’est terminée dans la Seine. Une patrouille a en effet repéré le fuyard au niveau de la place de l’Opéra et l’a pris en chasse jusqu’à la place de la Concorde. Le jeune homme a alors abandonné la voiture où ont été retrouvés les produits dérobés, avant de se jeter dans la Seine et de clamer aux policiers : « qu’est-ce que vous allez faire ? Vous ne m’aurez pas ». Il avait pris le temps auparavant de se déshabiller. C’est donc vêtu d’un caleçon qu’il a été repêché par la brigade fluviale avant d’être placé en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour vol agravé et refus d’obtempérer. Les investigations ont été confiées au 1er district de police judiciaire.

VALENTINO