• Home
  • Actualite
  • Retail
  • Avec « Atelier Mode », la Samaritaine célèbre les coulisses de la création

Avec « Atelier Mode », la Samaritaine célèbre les coulisses de la création

By Maxime Der Nahabédian

25 févr. 2022

Retail

"Atelier Mode", image courtesy of la Samaritaine

Du 16 février au 17 mai 2022, La Samaritaine dévoile les coulisses de la création avec « Atelier Mode », un ensemble d’installations, pop-ups et d’événements visant à transformer le grand magasin du Pont-Neuf en un véritable atelier de couture.

L’immersion commence par les vitrines. Du Pont-Neuf à la rue de Rivoli, la Samaritaine met les métiers de la mode à l’honneur à la façon d’un petit théâtre aux tableaux (presque) vivants. On y retrouve le créateur dans son bureau devant son moodboard, les couturières, le plumassier ou le modéliste à l’œuvre, alors que Chaumet et Maison Michel incarnent respectivement les métiers de joaillier et de chapelier.

À l’intérieur, la Samaritaine présente l’exposition « La Mode est un jeu » mettant à l’honneur la figure emblématique d’Erwin Blumenfeld, photographe de mode célèbre pour ses clichés réalisées dans les années 1940 et 1950 pour des publications comme le Vogue Paris ou Harper’s Bazaar, déjouant les conventions de l’époque. Située sur la Scène Centrale, au niveau -1 du grand magasin, l’exposition plonge le visiteur dans une scénographie flottante par laquelle il est invité à un jeu de cache-cache parmi les clichés tirés sur des toiles en transparence.

Vue d'exposition Erwin Blumenfeld, "La Mode est un jeu", image courtesy of la Samaritaine

Nouveaux pop-ups et expériences interactives

« Atelier Mode » est également l’occasion pour la Samaritaine d’inaugurer de nouveaux pop-ups. On s’arrêtera notamment chez The Frankie Shop, la boutique crée à New York et récemment installée à Paris par l’ancienne journaliste de mode Gaëlle Brevet, connue pour sa sélection pointue de jeunes créateurs et sa mode minimaliste. Le pop-up, un espace de 100 mètres carrés qui ouvrira le 26 février, présentera également une collection capsule de 18 pièces réalisé en exclusivité avec la Samaritaine.

L’initiative se veut également participative. Au sein du grand magasin, la Samaritaine a invité Guillaume Henry, directeur artistique de la Maison Patou à partager sa « table du créateur ». Une immersion détaillée dans le processus de création de sa collection printemps-été 2022, de l’inspiration initiale à la silhouette finale. Le projet, pensé comme une table interactive, donne aussi un coup de projecteur aux talents de demain : en effet, une trentaine d’étudiants d’ESMOD ont été sélectionnés pour réaliser cent dessins de silhouettes, toutes exposées dans cette scénographie.

"Table du Créateur", photographie Stephane Sby Balmy, courtesy of la Samaritaine

Parmi les nombreuses expériences proposées, on citera notamment une boutique Assouline présentant les nouveaux beaux-livres de la maison d’édition, un atelier en collaboration avec Nona Source, startup incubée par La Caserne qui récupère des étoffes d’exception auprès de grandes maisons pour fournir les jeunes designers, ou encore une table de beauté inspirée des coulisses des défilés de mode.

« Atelier Mode » s’étend sur l’ensemble des bâtiments de la Samaritaine. Le grand magasin parisien détenu par LVMH a rouvert ses portes en juin 2021 après quinze ans de travaux. Le groupe français a confié à DFS, leader mondial de la vente de produits de luxe destinés aux voyageurs, la conception et l’exploitation de ses bâtiments. L’espace de 20 000 mètres carrés offre aujourd’hui une sélection de plus 600 marques mode, luxe et lifestyle.