Kering ralentit sa croissance en Chine avec "une année de réflexion"

Kering freine son rythme de croissance en Chine. Le groupe de luxe a indiqué que 2015 est une année de « réflexion » dans le géant asiatique, après s’être développé avec certaines de ses enseignes comme Gucci, Balenciaga ou Bottega Venetta. Le groupe observe pour l’instant les comportements d’achats de ses clients dans son réseau de magasins chinois avant d’aller plus loin et de prendre de nouvelles décisions d’expansion.

“Nous nous sommes développés en Chine entre 2012 et 2015 en ouvrant de nombreux établissements dans le pays », commente Riza Silva, le chef de vente de Kering de la région Asie-Pacifique, dans le cadre de la rencontre immobilière Mapic. « Nous sommes maintenant dans une phase de réflexion et d’observation du marché »

Kering a multiplié son résultat net par 10

“Malgré tout, nous nous sommes promis de grandir dans le pays et nous continuerons à le faire puisque ce marché est une région clé pour le développement de notre groupe », a-t-il ajouté.

Kering a conclu l’année 2014 sur de bons résultats. Le groupe a multiplié son résultat net par 10, allant de 49,6 millions d’euros à 528,9 millions d’euros, grâce à sa croissance dans des marchés hors-Europe. L’an dernier, Kering a réalisé un chiffre d’affaires de 10 037 millions d’euros, soit 4 pour cent de plus qu’en 2013.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS