Les soldes d'hiver ont débuté dès jeudi avec plus ou moins d'élan dans les quatre départements lorrains de Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle et Vosges, une semaine avant le reste de la France, pour s'aligner sur le Luxembourg voisin.

"La clientèle est au rendez-vous, elle est encore dans cette dynamique d'achats de fêtes", a indiqué à l'AFP Sébastien Duchowicz, président des Vitrines de Nancy, alors que déjà l'activité a connu "une très belle saison automne-hiver".

"Les gens sont encore en vacances, c'est un des avantages de commencer le 2 janvier", poursuit-il, avec la présence de "pas mal de touristes", notamment parisiens, et de "grosses journées" d'activité jusqu'à dimanche, où une ouverture dominicale a été autorisée.

Les commerçants lorrains ont obtenu, il y a une dizaine d'années, des soldes d'hiver par anticipation pour lutter contre la concurrence du Luxembourg où les soldes ont débuté également jeudi. Sinon, les dizaines de milliers de travailleurs transfrontaliers "iraient faire leurs courses là-bas", relève Isabelle Toufanie, présidente de la fédération des commerçants de Metz.

Dans les autres départements français, la période hivernale de déstockage commencera le 8 janvier.

A Talange en Moselle, dans le magasin d'usine Marques Avenue, le démarrage des soldes s'annonce prometteur. A la mi-journée, "on est sur une tendance d'une fréquentation en hausse de 10pour cent" par rapport à l'année dernière, a estimé son directeur Jérôme Pinard. Une augmentation qui s'inscrit dans la foulée d'une année 2019 "exceptionnelle".

"Beaucoup de familles" sont venues profiter de réductions allant déjà de -30pour cent à -50pour cent, a-t-il noté.

Mais à Metz, cette période de déstockage, peu favorisée par une météo pluvieuse, commence "plutôt doucement", a estimé Isabelle Toufanie, le refroidissement annoncé permettant tout de même "la vente de pièces chaudes", manteaux et pulls.

"C'est un peu plus calme que l'année dernière, même si dès 09H00, il y avait quelques clients qui attendaient devant les portes", a-t-elle ajouté, tablant en revanche sur "un très gros week-end" à venir.

Si les périodes de ventes à prix réduits se succèdent de plus en plus tout au long de l'année, les soldes sont "la seule période de l'année où on a le droit de vendre à perte", rappelle la présidente de la fédération des commerçants de Metz.

Nouveauté de l'année, les soldes d'hiver ne dureront que quatre semaines, au lieu de six semaines précédemment. Elles se termineront le 29 janvier dans les quatre départements lorrains et le 4 février dans le reste de la France.

"Six semaines c'était trop long. En quatre semaines, les clients verront les prochaines démarques tomber très rapidement", anticipe Jérôme Pinard.

"Dès la semaine prochaine, au moment du démarrage des soldes nationales, on passera à la 2e démarque", considère également Sébastien Duchowicz.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS