• Home
  • Actualite
  • Retail
  • Les ventes en ligne poursuivre leur progression au troisième trimestre

Les ventes en ligne poursuivre leur progression au troisième trimestre

By Odile Mopin

8 déc. 2020

Selon l’étude publiée ce 8 décembre par la FEVAD (Fédération du e-commerce et des ventes à distance), le taux de croissance du e-commerce au troisième trimestre 2020 s’accélère. Il a été de 8, 1 pour cent, contre 1,8 pour cent au premier trimestre et 5, 3 pour cent au second. Et ce sont les ventes en lignes des enseignes physiques qui progressent le plus vite : + 29 pour cent au troisième trimestre. « Depuis le mois de janvier, l’augmentation du canal web des magasins est trois fois plus importante que pour la même période en 2019 », relève la FEVAD.

Le constat est plutôt encourageant, reflétant l’attachement des Français pour leurs enseignes, alors que les confinements en France et les fermetures forcées entraînent une accélération de la transformation digitale des boutiques. Parallèlement, les ventes sur les places de marché ont poursuivi leur accélération (+ 22 pour cent, versus + 11 pour cent au troisième trimestre 2019), constituant un « amortisseur » économique pour les commerces physiques qui ont été fermés une centaine de jour depuis le premier confinement. Tous produits et services confondus, les ventes sur internet représentent durant la période un chiffre d’affaires de 26, 6 milliards d’euros.

À noter par ailleurs que le montant moyen d’une transaction retrouve son niveau d’avant crise, soit 59 euros. Dans le détail, l’alimentaire et la beauté santé surfent sur les plus fortes croissance (respectivement + 36 et + 31 pour cent). Tandis que l’habillement, en hausse de 17 pour cent, se maintient sur la même tendance qu’au second trimestre.

Après l’annonce du second confinement (le vendredi 30 octobre), la FEVAD a mis en place un nouveau panel d’une cinquantaine de sites e-commerce dans le secteur de l’équipement de la personne. Ses premiers résultats ont permis de mesurer l’évolution positive de l’activité dans ce contexte de fermetures administratives des boutiques : les enseignes à dominante déco, maison y ont réalisé près de trois fois le chiffre d’affaires de l’an dernier à la même époque. Tandis qu’à nouveau, sur les quatre semaines de ce second épisode de confinement, ce sont les enseignes magasins qui ont connu la plus forte croissance : + 175 pour cent versus les mêmes semaines de l’an dernier. À comparer au rythme des pure players, (+30 pour cent), six fois moins rapide. Avec un chiffre d’affaires cumulé de 77,9 milliards sur les neuf premiers mois, en hausse de 5 pour cent les ventes de produits et de services sur internet devraient pour atteindre 109,6 milliards d’ici la fin 2020.

Crédits: 3 Suisses