Protocoles sanitaires dans les boutiques : des commerçants demandent leur allègement

Paris - Des commerçants, principalement du secteur de l'habillement et de la chaussure, ont demandé mardi à ce que le gouvernement allège les protocoles sanitaires dans leurs magasins, afin de contrer la chute de leur chiffre d'affaires depuis le déconfinement.

"Les enseignes de l'habillement membres de l'Alliance du Commerce ont enregistré en mai, à périmètre comparable, une baisse de 20,9 pour cent" de leur chiffre d'affaires, ventes en ligne comprises, souligne dans un communiqué cette organisation, qui rassemble l'Union du grand commerce de centre-ville, la Fédération des enseignes de l'habillement et celle des enseignes de la chaussure.

Quant aux ventes des enseignes de la chaussure, selon les premières données disponibles fournies par l'Institut français de la Mode (IFM), elles sont en recul de 10,4 pour cent, ajoute le communiqué de l'Alliance du commerce, qui représente 27.000 magasins, en évoquant "une reprise d'activité progressive qui (n'a) pas permis de rattraper la perte d'activité subie durant les 2 mois de fermeture".

En cumul annuel, les enseignes de l'habillement et de la chaussure subissent respectivement une baisse de 33,8 pour cent et de 34,8 pour cent. "Les ventes des grands magasins et magasins populaires sont également en baisse de 52,7 pour cent, ces formats ayant été par ailleurs très touchés par la prolongation de la fermeture des sites commerciaux de plus de 40.000 m2 en région parisienne", souligne l'Alliance du commerce.

Selon cet organisme, "les contraintes sanitaires d'exploitation et le maintien d'une partie importante de la population en télétravail ont certainement profité aux magasins de grande taille de la périphérie".

Mais cette situation profite surtout au commerce en ligne, qui affiche une "hausse spectaculaire" de son chiffre d'affaires: les enseignes de l'habillement (hors "pure players" du type Amazon) voient ainsi leurs ventes progresser de 97,8 pour cent en mai après avoir déjà été en croissance de 57 pour cent en avril, précise le communiqué.

"Alors que la situation sanitaire s'améliore nettement, nous demandons au gouvernement d'alléger les conditions sanitaires dans les lieux recevant du public, tels que les commerces", affirme le directeur général de l'Alliance du Commerce, Yohann Petiot, cité dans le communiqué. "Pour les acteurs de notre secteur, la jauge de 1 personne pour 4 m2 de surface résiduelle et le placement à l'isolement des produits durant 24 heures rendent plus difficiles le parcours d'achat des clients et l'organisation en magasin", ajoute-t-il, en évoquant l'urgence de la situation, compte tenu des soldes d'été qui débutent le 15 juillet. (AFP)

Pour en savoir plus sur les impacts du Covid-19 liés au secteur de la mode, rendez-vous sur notre page dédiée.
Pour ne louper aucune actualité internationale liée au Covid-19, rendez-vous sur notre page en anglais
.

Crédit : ALAIN JOCARD / AFP

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS