Who’s Next développe des pop-up grand public

Durant la fashion week de Paris, les salons Première Classe et Paris sur Mode présentent un pop-up store au sein de la Galerie de l’Opéra de Paris. Une quinzaine de marques mettront en scène « L’art du ballet ».

Après un premier essai au sein de la Galerie Joyce (jusqu’au 17 février) sur le thème « L’art du crochet », en parallèle des salons de la Porte de Versailles, Who’s Next récidive l’opération avec Première Classe Tuileries, Don’t Believe the Hype et Paris sur Mode (du 4 au 7 mars). Ensemble, ils s’apprêtent à investir la Galerie de l’Opéra de Paris (du 27 février au 7 mars) avec une quinzaine de marques. Un événement dédié au grand public et vient mettre en pratique les idées de la Mairie de Paris qui souhaite, à l’instar d’autres capitales de la mode, ouvrir la Fashion Week au grand public. « Aujourd’hui nous souhaitons avoir une prise de parole au sein de cet événement business to business et l’ouvrir davantage aux parisiens et aux touristes, explique Boris Provost, directeur de la communication du Who’s Next. Depuis 30 ans nous réalisons des expositions de toute pièce pour nos salons en faisant appel aux marques et créateurs présents sur nos sessions. Derrière cette organisation, il y a quasi une réalité commerciale puisque notre but est de faire entrer les marques en boutiques ».

Une commande ferme

Dont acte avec ce premier vrai opus ! Après avoir réalisé un appel d’offre auprès de 50 marques sur le thème « L’art du ballet », une quinzaine a finalement été sélectionné pour faire partie de l’offre boutique avec des pièces exclusives. Parmi celle-ci figure Agnelle, Béton Ciré, Hoffalt, Macon & Lesquoy, Maison Baluchon, Solovière, Terra New York, Minime Paris, Léon & Harper ou encore On Aura Tout Vu.

Who’s Next développe des pop-up grand public

Les prix iront de 9 euros à 470 euros et déclineront broches, carnets, foulards, sweats, sneakers, imperméable et même un body, des guêtres et un tutu exclusif pour mieux coller au thème et au lieu. « Pour les marques retenues c’est une véritable vitrine et surtout l’ensemble des produits a été acheté par la Galerie de l’Opéra de Paris, il ne s’agit pas de dépôt-vente », souligne Boris Provost. Au cœur de la capitale et dans un quartier très commerçant, à deux pas des grands magasins, le pop-up est un beau coup de projecteur pour ces marques encore peu connues. L’ensemble est relayé par une communication mettant en scène Josua Hoffalt, danseur étoiles de l’Opéra de Paris, qui lance par ailleurs sa propre marque éponyme de prêt-à-porter et d’accessoires baptisée Hoffalt. Le tout a été mis en image par le photographe Olivier Amsellem.

Des pop-up itinérants à venir

Déjà, l’organisateur de salon, réfléchit à pousser plus loin l’expérience. « L’idée est de répondre à une problématique commerciale, confie Boris Provost. Ainsi, nous envisageons de développer ces pop-ups de façon itinérante tout en continuant chaque saison à proposer de nouveaux endroits et de nouvelle thématiques ». De quoi faire découvrir au plus grand nombre la création et l’aura des salons parisiens.

Photos : Galerie de l’Opéra de Paris 2016 ©Jean-Pierre Delagarde - Josua Hoffalt pour Première Classe ©Olivier Amsellem.


 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS