La nouvelle stratégie de Première Vision Paris validée par les exposants

Première Vision a terminé sa mue : après avoir débuté en février dernier une nouvelle politique de marque axée autour de son nom (Première Vision Paris est devenu Première Vision Paris), la manifestation compte désormais affirmer haut et fort son positionnement premium au service d’une filière mode internationale globale, mais aussi communiquer sur sa volonté d’harmonisation entre les six salons effectuée dans le but de valoriser et de coordonner les différents métiers dans leur spécificité au sein d’un seul évènement homogène qui sera ainsi - les organisateurs en sont persuadés - plus lisible et plus efficace.

D’après le porte parole de la manifestation, ces objectifs seraient même d'ores et déjà atteint puisque d’une part, suite à une étude menée en février dernier, les exposants des six salons composant Première Vision paris ont confirmé à 93 pour cent une « forte adhésion » à la nouvelle politique de marque et aux nouvelles orientations stratégiques ; d’autre part, 89 pour cent d’entre eux reconnaissent le leadership de ce rendez-vous international qu'ils considèrent comme le plus important du secteur.

Premiere Vision Paris mise sur la transversalité des métiers

« Dans cette dynamique, la prochaine édition de Première Vision Paris, du 15 au 17 septembre au Parc des Expositions de Paris Nord-Villepinte, s’attachera au développement des interactions et de la transversalité entre les métiers des 6 salons, tout en renforçant leur valorisation individuelle au sein d’un évènement toujours plus harmonisé » indique le porte parole de Premiere Vision (qui est desormais l’unique organisateur des six salons suite au rachat successif de Zoom by Fatex et du Cuir à Paris).

« Première Vision a pu analyser les propositions de ses salons de manière plus globale. Et si chacun d’entre eux garde ses spécificités et continue à mettre en valeur son offre propre, les synergies entre salons ou entre exposants ont pu être renforcées dès cette prochaine édition ». Sur le terrain, des rapprochements, des relocalisations ou encore des reclassements ont été réalisés : certains exposants, dont les savoir-faire se trouvaient au croisement de plusieurs salons ou métiers, vont intégrer de nouveaux espaces et de se repositionner. Des mouvements qui devraient leur permettre de gagner en performance.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS