Playologie, le showroom virtuel de Playtime, prépare sa saison d’hiver

Sébastien de Hutten et Marie Czapska, les deux fondateurs des salons Playtime -dédiés à l’univers de l’enfant et de la future maman- ont lancé en juin dernier un showroom virtuel sous le nom de Playologie. Depuis l’été dernier, cette nouvelle interface a bien évoluée puisqu’elle est maintenant disponible en sept langues: français, anglais, allemand, espagnol, russe, japonais et coréen. Les rubriques de cette plateforme d’achat en ligne couvrent les segments de mode enfantine, mais aussi la puériculture, la maternité ainsi que la décoration et le design. Pour le lancement commercial de Playologie de la saison d’hiver, Sébastien de Hutten explique ce concept innovant dans une interview exclusive pour FashionUnited.

Comment vous est venue l’idée de créer un salon en ligne B2B?

Sébastien de Hutten : Nous nous sommes rendus compte que les marques étaient pour la plupart débordées par la gestion commerciale, le suivi des commandes et la relation avec leurs clients. Elles finissent par s’enfermer, n’ont plus le temps de communiquer ni de trouver de nouveaux acheteurs. Aussi, les habitudes ont évolué et une grande partie des commandes sont aujourd’hui passées ou confirmées après les salons physiques. Il nous a donc paru indispensable de créer un outil spécialisé qui donne à la fois une visibilité dans le monde entier et permette de travailler plus sereinement.

Quels sont les avantages pour les marques de travailler avec cet outil?

Playologie permet de centraliser toute la commercialisation, de prendre des commandes très facilement et d’échanger avec ses acheteurs. Développé par Playtime et proposé dans 7 langues, c’est aussi une visibilité mondiale instantanée auprès d’un réseau unique d’acheteurs spécialisés.

...et pour les acheteurs?

Pour les acheteurs, Playologie donne un accès gratuit toute l’année à de nombreuses marques pour commander les nouvelles collections ou trouver des produits en livraison immédiate. Finis les catalogues qu’on ne peut télécharger, les commandes compliquées, les problèmes de communication, l’urgence des trois jours de salon, etc. L’acheteur peut à présent prendre tout son temps pour passer ses commandes plus sereinement auprès d’un catalogue de marques exceptionnel.

À quelle période de l’année les ventes ont-elles lieu?

Toute l’année grâce à une rubrique de livraisons immédiates, mais aussi tout simplement, pour les nouvelles collections, au rythme des salons professionnels.

Depuis son lancement en mai 2014, combien de marques ce sont inscrites sur Playologie ? D’où viennent-elles?

En une saison, nous avons enregistré une centaine d’inscriptions de marques du monde entier : Grande Bretagne, Belgique, France, USA, Japon, Espagne, Hong-Kong, Scandinavie...

Quels sont les critères requis pour s’inscrire en tant que vendeur dans ce showroom virtuel?

A l’instar de Playtime, nous privilégions les marques qui ont une identité forte.

Playologie, le showroom virtuel de Playtime, prépare sa saison d’hiverCombien coûte ce service?

L’abonnement est facturé au nombre de pièces (50, 150, 300, etc.). La moyenne est de 2000 euros par an (deux saisons) pour des accès illimités au site et à l’appli Ipad.

Cette nouvelle interface pourrait-elle à la longue nuire aux salons physiques?

Nous pensons qu’elle est au contraire un complément et que la rencontre directe est et demeure indispensable. Nous voyons Playologie comme un moyen de faire évoluer encore les salons, de les amener plus loin vers ce qu’ils sont en partie déjà devenus: Des lieux d’inspiration et de rencontres où l’on parle avant tout de tendances et d’idées, où l’on touche les pièces que l’on voie, où l’on rencontre les gens avec lesquels on travaille.

Cet outil va-t-il ralentir le nombre de commandes passées sur les salons?

C’est déjà ce qu’il se passe depuis plusieurs années, il faut donc plutôt accompagner le mouvement et renforcer les liens pré et post salons.

Existe-il un système de sécurité pour les marques et les acheteurs?

Le système est entièrement sécurisé, les marques gèrent de leur côté des accès avec différents niveaux d’autorisations, les acheteurs ont pour leur part des codes d’accès qui leur sont délivrés dès que nous avons vérifié leur activité (c’est la garantie que nous donnons aux marques).

Ce salon online B2b pourrait-il être une source de plagiat « plus rapide » étant donné que les collections et dernières tendances sont toutes référencées?

Les accès sont strictement contrôlés, mais on sait qu’on n’est jamais protégé du plagiat, moins encore sur un salon physique que sur une plateforme internet où les accès sont très contrôlés et où l’on peut suivre l’activité de chacun.

Concernant vos salon internationaux, pourriez-vous nous donner le volume des ventes à Paris, Tokyo et New-York cette année?

Malheureusement les marques ne nous communiquent pas leurs chiffres. Je peux seulement vous dire que le nombre de visiteurs n’a cessé d’augmenter chaque saison depuis la création du salon.

Globalement, quel est le panorama économique pour le secteur de l’enfance et de la maternité?

Le panorama économique, aussi incertain soit-il, reste positif et ouvert à ceux qui savent se différencier et se donner les moyens de maintenir une visibilité maximale.

Playtime introduces Playologie from Playtime Paris, Tokyo, New York on Vimeo.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS