Salon Première Classe: une centaine de nouveaux acheteurs cette saison

Les salons ont pleinement joué leur rôle lors de la dernière fashion week parisienne qui vient de se terminer. On peut y voir l’effet de plusieurs facteurs conjugués. Des espaces agréables, pas trop grands et plutôt faciles d’accès : des données triviales certes mais capitales pourtant quand on connaît le nombre d’évènements déployés dans la Capitale durant les neuf jours de la fashion week ; des mises en avant pertinentes et bienvenues de collectifs par nationalité (on notera par exemple la remarquable opération TokyoEye mise en place par le Tranoï au Carroussel du Louvre avec une sélection de douze créateurs japonais : une opération organisée conjointement par la Japan Fashion Week Organization et par M.Hadida qui a concrètement participé au processus de sélection et de consulting) et enfin, une ambiance qui, de l’avis de tous, a semblé à la fois plus détendue, créative et néanmoins studieuse.

Les chiffres confirment cette impression. Ainsi, les salons des Tuileries et de Cambon, à savoir Premiere Classe, Paris sur Mode, Don’t Believe the Hype ont largement conforté leur place d’alternative dans le cœur des acheteurs de premier plan ne pouvant se déplacer au moment des pré-collections. L’organisation note même une progression significative de 6 pour cent sur la catégorie acheteurs premium, soit plus de 100 nouveaux acheteurs par rapport à octobre 2014, parmi lesquels de nombreux indépendants. Citons par exemple Dressing For Fun (Chengdu), Neu Garden Girl (Taipei), Boom and Mellow (Dubaï), Alara (Nigeria) ou encore Mark Styler (Japon).

“Une culture mode s’est développée dans certains pays”.

Ces salons ont acceuilli 60 pour cent d’étrangers, le reste étant des visiteurs français, parisiens souvent (les provinciaux se déplaçant moins cette 2ème session, ayant particulièrement été réactifs au glissement de date en septembre pour les salons de la 1ère session). L’Italie 1 846 entrées), le Royaume-Uni 860 entrées), l’Allemagne (qui avec cinq pour cent de visiteurs en plus continue sa progression avec 682 entrées), la Belgique 494 entrées) et l’Espagne 472 entrées) composent un top 5 vigoureux auquel il faut ajouter la forte progression des visiteurs des Pays-Bas (216 entrées).

Il faut noter aussi la fidélité des acheteurs japonais qui restent le premier pays du grand export, et d’une manière général la forte présente de l’Asie avec 2.976 venus, dont 1.676 Japonais (-18 pour cent), 452 Chinois ,144 Taïwanais et enfin la Corée ( 272 visites soit + 11 pour cent) qui se démarque par ses volumes de commandes. 882 visiteurs venus des Etats-Unis, 382 du Moyen-Orient, 144 de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande ont également fait le déplacement. Les organisateurs émettent l’opinion audacieuse d’une culture mode plus pointue chez certains pays comme la Corée et Taiwan dont les acheteurs se sont distingués cette édition avec leur sélection de marques et leur volonté d’accompagner les créateurs.

Il y a les chiffres mais il y a aussi le ressenti des exposants. Il semble, aux témoignages receuillis par Premiere Classe, Paris sur Mode et Don’t Believe the Hype, plutôt excellent. La marque anglaise Camilla Elphick, exposant sur Premiere Classe indique avoir rencontré beaucoup d’acheteurs internationaux, venant principalement d’Asie et du Moyen Orient. « Nous avons principalement touché des concept-stores et e-shops. Beaucoup de contacts avec la presse et les blogueurs également ». Sur Paris sur Mode, la marque espagnole Cortana note : « Nous avons pu rencontrer des acheteurs d’Europe et des Etats-Unis et nous avons eu beaucoup de commandes. Nos objectifs sont atteints. ». Sur Don’t Believe the Hype, Lisa Traverso, créatrice de la marque italienne Les Cinq témoigne : « J’ai rencontré beaucoup de belles boutiques d’Italie (Peneloppe et Divo), de Suisse, d’Amsterdam et de France. J’ai pu présenter la collection à des journalistes français et des magazines internationaux pointus. La collection a été bien mise en avant et le salon correspond bien à ma marque : ceux qui le visitent sont particulièrement sensibles à la nouveauté. »

Photo: Benjamin Guenau

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS