Coronavirus: les 5 éléments d’une stratégie digitale réussie selon Yann Rivoallan

Pour ce e-DEFI #8, nous avons choisi d’interviewer Yann Rivoallan, co-fondateur de la société The Other Store qui accompagne les marques dans le développement de leur commerce digital. Selon Yann, cinq éléments étroitement connectés sont clés pour la poursuite des ventes pendant et après le confinement.

La sécurité des collaborateurs et des clients

L’exemple d’Amazon nous a montré qu’une entreprise peut s’arrêter lorsque la sécurité des collaborateurs n’est plus assurée. Mais il convient également de garantir la sécurité de ses clients. Après le confinement, pour éviter que les clients soient trop nombreux dans la boutique, une nouvelle organisation se mettra en place : réserver en point de vente son horaire et son article afin d’éviter que les clients essayent des vêtements non nettoyés. Si ces mesures de sécurité sont plus simples à mettre en place dans l’e-commerce, ces nouvelles précautions représentent en boutique l’opportunité d’offrir une expérience totalement personnalisée et donc d’augmenter son taux de transformation.

Le relationnel

Dans le monde digital, dans lequel nous passons plus de 8h par jour depuis le confinement, rien n’est dû au hasard. On choisit ses recherches sur Google, sur les réseaux sociaux, on sélectionne ses amis. Il n’y a plus de rencontres ou de découvertes de boutiques fortuites. Le challenge pour le digital est de recréer ce relationnel physique. Cette humanité se transmet à travers le partage de recettes, de séances de sport et tout autre moments de bien être en accord avec l’ADN de sa marque. La data est également un outil précieux pour recréer du relationnel en personnalisant sa relation client.

Le plaisir

Avec le confinement se pose la question de récréer du plaisir en ligne : le gaming a explosé et les challenges lancés par les marque se multiplient sur les réseaux sociaux. En dehors des jeux, le plaisir peut naître d’autres initiatives comme celles de proposer des masques à ses clients en reversant une partie des ventes à une association ou encore en laissant le choix entre une livraison immédiate et une livraison post-confinement. Il devient essentiel de retrouver en ligne une expérience aussi qualitative en boutique qu’avec un site internet performant sur lequel l’information est disponible en temps réel. Avec le déconfinement se posera la question de re-créer du plaisir en boutique et cela passera notamment par la sécurité (point 1).

Le sens

Comme le rappelait Clarisse Reille dans son rapport sur l’édition 2019 du Festival SxSW, les consommateurs sont aujourd’hui en quête de sens. Pour répondre à ce besoin, vous pouvez vous appuyer sur certains de vos atouts : le local (l’envie des consommateurs de soutenir l’économie locale mais également le besoin de se sentir protégé), l’écologie (le désir de consommer moins mais mieux) et la créativité (le besoin d’égayer son quotidien).

Le virtuel VS réel

Comme nous l’avons décrit dans le point 2, le hasard sur internet est quasi-inexistant. Ainsi, un achat en ligne est lié 9 fois sur 10 à une recherche volontaire. Un des grands enjeux du confinement sera de recréer du hasard pour attirer des clients qui n’auraient pas vu vos produits sans recherche volontaire ni sponsoring ciblé, dans une démarche plus proche du off-line.

Auteur: DEFI

Photo: DEFI

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS