• Home
  • Presse
  • Business
  • La campagne Savoir pour Faire reçoit le soutien de Pole emploi

La campagne Savoir pour Faire reçoit le soutien de Pole emploi

PRESS RELEASE
By Press Club

14 sept. 2021

Business

Le Comité stratégique de filière Mode & Luxe et Pôle emploi nouent une convention de partenariat afin de soutenir la visibilité de la campagne « Savoir pour Faire » et la valorisation des métiers techniques de la filière.

Le CSF Mode & Luxe mène depuis 2 ans la campagne de communication « Savoir pour Faire » pour mettre en valeur ses 250 formations et 80 métiers techniques. En effet, derrière chaque vêtement, chaque accessoire et chaque objet de la filière Mode & Luxe, il y a des femmes et des hommes, qui perpétuent et renouvellent un savoir-faire durable et d’excellence. Ces métiers participent au rayonnement de la France à l’étranger et à son dynamisme économique : ce sont plus que jamais des métiers d’avenir que la campagne « Savoir pour Faire » souhaite mettre en lumière. Le CSF Mode & Luxe encourage vivement le grand public à suivre la campagne et surtout à la partager, de façon à contribuer à son impact.

Grâce à cet accord inédit avec Pôle emploi, toutes les offres d’emploi postées sur le site « Savoir pour faire » seront automatiquement repostées sur le site de Pôle emploi : ce mécanisme permet une visibilité accrue pour ces annonces, une meilleure circulation de l’information et à terme, une plus grande efficacité des processus de recrutement.

Avec ce partenariat, le CSF Mode & Luxe conforte son rôle d’acteur-clé de la dynamique de l’emploi dans la filière : un sujet crucial pour ce secteur en croissance et qui peine depuis plusieurs années à recruter. Environ 2000 entreprises de la filière Mode et Luxe comptent embaucher 8.600 personnes cette année, pour des métiers techniques. Entre 40 et 50% de ces postes sont des renouvellements, notamment dus à des départs en retraite, le reste des offres émanant de start-up ou d’entreprises en expansion.

A propos de la campagne "Savoir pour faire"

Plus de 250 formations et près de 80 métiers sont à découvrir dans une campagne de communication déclinée sur 12 mois à partir du 1er décembre 2020. Cette nouvelle campagne est le deuxième chapitre de l’opération « Savoir pour Faire » initiée en 2019 visant à valoriser les formations aux métiers de la mode et du luxe.

Rendez-vous sur le site Savoir pour Faire afin de découvrir les formations existantes sur l’ensemble du territoire. Ce site permet d’orienter celles et ceux qui ont choisi d’apprendre un métier technique de la Mode & du Luxe, ou ceux qui souhaitent s’y reconvertir.

Une campagne du Comité Stratégique Mode & Luxe financée par les Comites Professionnels de Développement Économiques de la filière mode et luxe ( CPDE) - DEFI pour le secteur mode et Habillement, CTC pour la filière cuir, chaussure, maroquinerie, ganterie et FRANCECLAT pour l'horlogerie, la bijouterie, la joaillerie, l'orfèvrerie et les arts de la table - ainsi que par l’Union des Industries textiles ( UIT) et par l’Opérateur de Compétences et formation interindustriel (OPCO 2I / Section paritaire professionnelle Industries Créatives et Techniques Mode et luxe).

À propos de la filière Mode & Luxe

La France est le premier acteur mondial du secteur Mode et Luxe. Caractérisée par une grande diversité́ d’acteurs et de métiers répartis sur le territoire, la filière est composée de grands groupes (LVMH, Kering, Hermès...), de marques de créateurs comme de prêt-à-porter, d’artisans et d’entreprises de fabrication, dont une grande majorité́ sont des PME, voire des TPE, réunies parfois au sein de petits groupes familiaux.

Chiffres-clés : En 2018, la filière Mode et Luxe représentait plus de 600 000 emplois directs et 154 Milliards d’euros de chiffre d’affaires. 1 entreprise industrielle sur 13 travaille dans le secteur Mode et luxe en France, et en majorité́ des PME.

Le Comité stratégique de filière (CSF) Mode et luxe, présidé́ par Guillaume de SEYNES, (Hermès) est un organe du Conseil National de l’Industrie, placé sous la Présidence du Premier Ministre et piloté par un comité́ exécutif. Un contrat de filière, recensant des projets concrets structurants, engage de manière réciproque l’État, les entreprises et les représentants des salariés. Signé en janvier 2019, le contrat de filière Mode et luxe comporte une quinzaine de projets portes par des groupes de travail dédies, répartis en 4 thématiques : Formation / emploi / compétences, Capacité́ industrielle de production / sous-traitance, Écosystème entrepreneurial et accompagnement des marques et Développement durable. L’objectif est de faire éclore et de diffuser de nouvelles compétences, d’améliorer la compétitivité́ du secteur et, à travers son rayonnement international, celui de la France. Son action est essentiellement financée par les CPDE de la filière.

À propos de l'OPCO-2I

L’OPCO-2I Section paritaire professionnelle Industries Créatives et Techniques Mode et luxe est l’opérateur de compétences interindustriel. Il rassemble 32 branches professionnelles dont 8 appartiennent à la filière mode et luxe : Bijouterie, joaillerie, orfèvrerie - Chaussure et articles chaussants - Couture parisienne - Cuirs et peaux - Habillement - Horlogerie - Maroquinerie - Textile.

L’OPCO-2i agit ainsi auprès de 70.000 entreprises et 3,05 millions de salariés en France dans la mise en œuvre de la stratégie emploi-formation. En accompagnant les branches professionnelles et les entreprises dans les territoires grâce à son réseau de délégations régionales, il est un interlocuteur privilégié pour favoriser le maintien et le développement des compétences. Acteur-clé de l’alternance, il anime également des actions collectives en faveur de la promotion et de l’attractivité des métiers.

À propos de Pôle emploi :

Pôle emploi est l’opérateur public de référence du marché de l’emploi. Dans le cadre de sa mission de service public, l’établissement s’engage à garantir l’accompagnement des demandeurs d’emploi dans leur recherche d’emploi et à répondre aux besoins de recrutement des entreprises. Pôle emploi s’appuie sur près de 900 agences de proximité et relais. Le site pole-emploi.fr reçoit 42 millions de visites par mois.