Bread & Butter resserre la vis sur son visitorat

Bread & Butter vient de formuler ses nouvelles conditions d’entrée. Le salon de mode urbaine berlinois, qui se tiendra du 2 au 4 juillet prochain, souhaite filtrer son visitorat et éviter les « verticaux », soit les chaînes de mode comme

H&M ou le groupe Inditex.

Pour les trois jours de salon, les non détaillants/acheteurs ou particuliers ayant un lien professionnel avec les exposants devront payer 500 euros pour accéder à l’évènement. N’entre pas qui veut au salon des « selected brands » qui se veut de plus en plus exigeant.

QuantBread & Butter resserre la vis sur son visitorat aux associations textiles nationales et internationales, ambassades, bureaux commerciaux et exposants potentiels, ils bénéficieront d’une entrée libre et gratuite.

Un autre point intéressant sur cette nouvelle régulation est l’interdiction d’entrée aux propriétaires et employés des “verticaux”: les chaînes de mode avides de tendances et de reproduction massive aux multiples collections annuelles comme Primark, Uniqlo, Esprit, New Yorker, H&M ou Zara.

“Ces groupes n’ont aucune intention d’acheter les collections des exposants. Nous considérons donc ces personnes comme inappropriées sur notre salon et plutôt gênantes”, a remarqué Karl-Heinz Müller, Président du Bread & Butter.

Ce refus d’entrée s’applique également aux consommateurs finaux qui “malheureusement, ne seront pas admis, puisqu’il s’agit d’un salon professionnel”, souligne-t-il.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS