Eurazeo mise sur Desigual

Forte de son succès avec Moncler, la société d'investissement Eurazeo va entrer au capital du groupe de prêt-à-porter espagnol Desigual, au terme d'une année 2013 marquée par une forte rotation des sociétés présentes à son portefeuille.

Desigual correspond en tout point à la stratégie d'EurazeoAvec un investissement de 285 millions d'euros qui sera finalisé entre fin juin et début juillet 2014, Eurazeo va acquérir 10% du groupe espagnol spécialisé dans la conception et la distribution de vêtements et accessoires. "Desigual correspond en tout point à la stratégie d'Eurazeo: c'est une marque avec un vrai ADN et un positionnement unique, qui affiche une croissance exceptionnelle", a indiqué Virginie Morgon, directrice générale du groupe lors d'une conférence de presse mercredi.

Eurazeo mise sur DesigualLa part de 10% "a été dimensionnée par rapport aux besoins de l'entreprise, pour accompagner son développement à moyen terme", notamment un nouveau centre logistique à Barcelone, a expliqué Mme Morgon, qui arborait l'une des tenues colorées propres à la marque espagnole.

Eurazeo, qui discutait de cette entrée au capital avec le fondateur et propriétaire de Desigual, Thomas Meyer, depuis plus d'un an, a "âprement négocié" un droit de regard sur le fonctionnement de l'entreprise avec la nomination de deux des sept membres du conseil d'administration, selon Mme Morgon.

La société d'investissement a fait sa première incursion dans le monde de la mode avec l'entrée au capital de Moncler en 2011, fabricant de vêtements connu pour ses doudounes et devenu une marque de luxe. Le succès de l'introduction en Bourse de Moncler, à Milan en décembre dernier, a permis à Eurazeo d'empocher environ 270 millions d'euros soit un montant proche de son investissement initial total, alors qu'elle détient encore 19,7% du capital.

Interrogé sur une éventuelle mise en Bourse de Desigual, le directeur financier d'Eurazeo Philippe Auduin a jugé que s'il était "trop tôt" pour le dire, c'était une option "envisagée à terme". Fin 2013, Desigual comptait 405 boutiques dans 109 pays, pour un chiffre d'affaires annuel de 828 millions d'euros (+18% par rapport à 2012) et Eurazeo compte l'aider à se développer à l'international, notamment en Asie, en Amérique latine et en Amérique du Nord. Le luxe et les marques sont l'un des secteurs stratégiques privilégiés par Eurazeo pour ces investissements futurs, avec la santé, l'énergie, et la technologie et le digital.

L'an dernier, le groupe a accéléré le renouvellement de son portefeuille de sociétés initié en 2012 en procédant à six cessions, dont Edenred, Flexitallic Group, des blocs de titres Rexel et Moncler, réalisées "dans de très bonnes conditions", a estimé M. Auduin. Ces ventes, pour un montant total de 1,1 milliard d'euros, ont permis au groupe de dégager une plus-value nette de 758 millions d'euros qui a contribué à ramener les comptes dans le vert en 2013. Eurazeo a ainsi dégagé un bénéfice net de 561 millions d'euros en 2013, contre une perte nette l'année d'avant. Pour 2014, "il est trop tôt pour dire quels actifs pourraient tourner dans notre portefeuille", a indiqué M. Auduin mais "en fonction des conditions économiques, il n'est pas exclu que nous ayons d'autres opérations cette année", a-t-il indiqué. Parallèlement aux cessions, Eurazeo a réalisé cinq acquisitions l'an dernier, dont l'éditeur de jeu Asmodee (Jungle Speed, Time'sUp, Dooble) pour environ 200 millions d'euros.

"C'est une décision stratégique d'accompagner les PME françaises à l'international", a assuré Virginie Morgon, précisant qu'Eurazeo visait un doublement du chiffre d'affaires de ces entreprises dans les cinq ans. Eurazeo a en outre mis en avant les bonnes performances de certaines de ses sociétés en 2013, comme celles du groupe de blanchisserie industrielle Elis et le redressement du loueur de voitures Europcar. Interrogé sur les options envisagées pour Europcar, Philippe Auduin a jugé qu'il était "trop tôt pour dire ce que nous allons faire avec Europcar" mais que "les options stratégiques (étaient) ouvertes". Selon une information des Échos mercredi, Europcar a mandaté la banque Rothschild pour étudier une introduction en Bourse.

Séverine Rouby, AFP

 

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS