Giorgio Armani et D&G exclus du calendrier des défilés

Giorgio Armani et Dolce & Gabbana ne défileront pas à la Milan Fashion Week (Men) qui aura lieu du 22 au 26 juin prochain. Tel en a décidé la Chambre Nationale de la Mode Italienne. Les deux sociétés n’ayant pas payé leur quota d’adhésion,

celle-ci étant passée de 27 000 euros à 250 000 euros début 2013.

CommeGiorgio Armani et D&G exclus du calendrier des défilés l’explique Mario Boselli, président de la Chambre « Puisque les deux marques ne sont pas adhérentes, elles ne figureront pas dans le programme officiel des défilés de prêt-à-porter de Milan. Elle pourront néanmoins organiser leur propre défilé en dehors de notre structure dans le cadre de la semaine de la mode ».

La nouvelle assemblée directive de la Chambre de la Mode Italienne, dirigée par Patrizio Bertelli, époux de la créatrice Miuccia Prada, au poste de Vice-président, a suscité un mal-être auprès de nombreux associés. Le désaccord au sujet de la restructuration de la coupole directive de l’association, de la part de nombreux créateurs et l’augmentation du quota pour pouvoir défiler sur le podium milanais, ont amené à ce qu’ Armani ou le duo Domenico Dolce et Stefano Gabbana ne veuillent pas défiler au mois de juin.

Dans le cas de Giorgio Armani, le créateur italien a expliqué qu’il reviendrait s’inscrire à la Chambre si des marques comme Miu Miu, Valentino ou Moschino arrêtaient de défiler à l’extérieur dans des villes comme Paris, Londres ou New-York, pour revenir en Italie.

La Chambre a alors expliqué que chaque marque était libre de défiler où elles le souhaitaient et, bien qu’il s’agisse d’un argument de poids pour l’industrie italienne, « on ne peut obliger les marques à revenir après avoir présenté leurs collections ailleurs pendant si longtemps ».

Photos: Giorgio Armani Printemps-Eté 2013.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS