Guide des Spécialistes de LFW AW11

Le guide des spécialistes de la Semaine de la Mode à Londres dévie toujours de l'atmosphère prestigieuse, luxueuse et dorée qui entoure cette industrie. On ne comprend l'importance de tous ces mois de préparation des collections de la prochaine saison

qu'au moment où on réalise que derrière ce luxe se cache une industrie multimilliardaire, employant plus d'un million de salariés dans sa chaîne d'activités, de la conception à la production, de la vente au détail aux relations publiques, des journalistes aux vendeuses.

Chaque Guide des Spécialistes de LFW AW11 année le message selon lequel Londres est la capitale mondiale de la créativité est amplifié et médiatisé comme il se doit. Les ambassadeurs du Conseil Britannique de la Mode (l'épouse du Premier Ministre, des créateurs comme Anya Hindmarch) vantent avec enthousiasme la valeur incomparable des marques britanniques et leur rôle sur un marché toujours concurrentiel. Mais pour une marque annoncée sur la passerelle, honorée sur les pages de Vogue et portée à notre attention par la presse spécialisée, une quantité d'autres marques luttent pour leur survie sur un marché acharné et n'arrivent pas à maintenir leur affaire hors de l'eau en dépit des renforts positifs constamment apportés par les arbitres du goût. A la fin de la journée, les marques couronnées de succès qui sont arrivées à se tailler un créneau sont celles qui ont vendu, encore et encore. Ce qui nous ramène bien entendu à la Semaine de la Mode, au cours de laquelle toutes les collections de la nouvelle saison sont présentées avant tout aux acquéreurs qui, nous l'espérons, rempliront la saison prochaine leurs grands magasins et leurs boutiques de marques britanniques.

Alors, qu'y a-t-il de nouveau pour la saison Automne-Hiver 2011?
Tout d'abord, les lieux sont paradoxalement grands et imposants : Vivienne Westwood fera défiler ses modèles à la Cour Royale de Justice, le Vieux Marché de Billingsgate accueillera le Topshop NEWGEN, Somerset House le siège du BFC et Hyde Park servira de cadre glorieux à Burberry. Plus de 5000 visiteurs sont attendus à ce que l'on considère essentiellement comme un défilé commercial de l'industrie de la mode auquel il est possible de participer uniquement sur invitation. Le dernier jour de la Semaine de la Mode est entièrement consacré à la mode masculine, qui a connu une saison couronnée de succès avec 14 défilés et 7 présentations. Derrière les principaux défilés de mode femme, une série d'événements hors-programmes ont également été organisés : le On/Off, le Vauxhall Fashion Scout, mais aussi les défilés de nombreuses griffes qui se sont installées dans les hôtels de luxe du West-end pour attirer les acquéreurs mais qui préfèrent défiler en privé. Nombre d'acquéreurs propriétaires de boutiques prestigieuses n'aiment pas acheter pendant la manifestation afin d'éviter les autres acquéreurs qui pourraient les imiter dans leurs achats.

La Fashion Week propose 65 défilés, 45 salons et présentations, et des hot tickets avec Giles, Christopher Kane et Burberry. Giles Deacon fait défiler des robes imprimées fresque, des corsages péplums, des corsets écourtés et des robes de plumes et de cuir, tout en style Victorien, un défilé qui prouverait bien que la mode britannique est au premier rang de la créativité.

MaGuide des Spécialistes de LFW AW11lheureusement, on ne peut pas en dire autant de Burberry cette saison. Christopher Bailey a tout fait pour réaliser un défilé spectaculaire offrant une parade de vêtements d'extérieur, des manteaux à manches raglan déclinés sur une armée de couleurs, aux coupes militaires et col fourrure et une multitude de nouvelles silhouettes, mais même la tempête de neige qui a frappé la passerelle n'a pas suffi à créer un big bang. La plupart des spécialistes avaient l'impression que la marque voulait séduire les foules plutôt que représenter la collection héritée de Burberry que nous avions aimée. L'Herald Tribune a justement affirmé : "Burberry doit être prudent car ses paillettes et son ouverture sur Internet pourraient laisser peu de traces — surtout que l'ironie s'en prend à la tradition, au paysage anglais et à l'héritage de la griffe que M. Bailey peut si bien adapter." Draper's a été plus brutal et a décrit la collection comme "hit and miss" (hasardeuse).

Christopher Kane a mieux réussi cette semaine. Et le mérite ne revient pas seulement à son défilé, à propos duquel il a dit d'ailleurs en avoir assez de créer uniquement des pièces décoratives et qu'il optait pour une approche plus stérile, mais aussi à la maison Versace, pour laquelle il crée actuellement, qui a annoncé qu'elle avait repris sa licence in-house. Sa valeur augmentera certainement au cours des prochaines saisons tant avec sa griffe homonyme qu'avec la griffe Versace.

Le créateur canadien Erdem s'est encore inspiré de la peinture pour créer ses tissus imprimés pour la saison automne, dont le backstage était luxueux et original, mais sur la passerelle pas aussi impressionnant avec ses formes cocktails. Mme Cameron, qui se trouvait au premier rang, a remarqué les filles ultra-minces sur la passerelle qui ont provoqué une cyber-frénésie sur le débat taille zéro. Nous nous demandons pourquoi l'équipe de casting a décidé de faire défiler ces filles ultra-minces, contrairement aux nombreux autres créateurs qui font appel à des mannequins aux proportions taille/poids plus acceptables. Erdem n'a fait aucun commentaire.

Cette saison le Conseil Britannique de la Mode s'est intéressé à la technologie pour faire connaître le monde des passerelles à tous ceux qui ne travaillent pas dans le milieu de la mode. Chaque jour les moments les plus marquants de la Semaine de la Mode sont diffusés sur des écrans dans le métro et publiés sur twitter feed. Un écran LED a été installé à l'extérieur, au Catwalk Show Space du Conseil Britannique de la Mode dans la cour de Somerset House pour montrer chaque jour les faits marquants de cet événement à tous ceux qui ont bravé les conditions climatiques et sont des fans de diffusions live.

En dépit de la présence des médias, du bruit, des tweets, des pages facebook, et de toute l'attention portée sur la Semaine de la Mode à Londres, en réalité les vêtements n'arriveront pas dans les magasins avant le mois de septembre. Entre temps, il sera intéressant de voir ce qui sera exposé dans la high street, ce qu'inspireront les passerelles anglaises. Il sera également intéressant de voir ce qu'il se passera à Milan et à Paris, où tant d'autres Britanniques tiennent les rennes de leurs maisons de couture.

De notre correspondant à Londres

Photos: Burberry AW11, Giles Deacon AW11



 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS