Hermès et LVMH : bientôt la trêve ?

" Hermès n'a pas de concurrent' et par conséquent se doit de rester exclusif. L'ADN d'Hermès ne changera pas dans les années à venir ", a affirmé lundi Patrick Thomas au Palais du Congrès où s'est tenue la première Assemblé Générale depuis

l'incursion du numéro un mondial du luxe à son capital.

Le groupe réaffirme son souhait pour une stratégie de valeur et non de volume.

TouHermès et LVMH : bientôt la trêve ?s les métiers et toutes les zones géographiques ont porté la croissance de l'activité du maroquinier. Toutefois, le groupe reste prudent arguant de 'menaces' dans les mois à venir.

" Contrairement au procès d'intention qui nous est fait, LVMH n'a jamais eu l'intention de déstabiliser la famille Hermès, ni son personnel, ni ses fournisseurs, a précisé Pierre Godé, vice-président de LVMH lors de la réunion.

" Nous avons investi pour le long terme, nous cherchons le dialogue et nous voterons toutes les résolutions. Quand nous sommes entrés dans le capital, nous savions qu'il serait irréalisable d'en prendre le contrôle. Plus l'entreprise sera prospère, plus nous serons heureux d'en être actionnaire", explique l'actionnaire pour souligner la volonté pacifiste de numéro un mondial du luxe.

LVMH le sait bien, la maison Hermès continue à faire fantasmer les fashionistas et collectionneurs du monde entier avec son style indémodable. Après Artcurial, c'est au tour de Gros & Delettrez d'organiser à Drouot Richelieu, cette semaine d'organiser une vente aux enchères consacrée aux produits phares du sellier. Plus de 750 pièces proposées, avec des estimations allant de 50 à 20.000 euros.


Tout l'univers de la Maison Hermès sera présent des arts de la table, de la bijouterie et du prêt à porter comme les traditionnels sacs Birkin et Kelly.

Photo : Hermès Vintage.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS