Hermès : l'arme ultime contre LVMH

Les descendants d'Emile Hermès organisent une dernière riposte contre le groupe LVMH qui détient 21,4 % de l'entreprise. Sa future holding devrait être finalisée mi-décembre. D'après des informations de l'Autorité des marchés financiers

, des actionnaires familiaux d'Hermès ont effectué hors-marché des cessions, acquisitions, et transferts d'actions pour plus de 400 millions d'euros, au prix de 130 euros par titre.

La holding H51 regroupera plus de la moitié du capital détenu par la famille, soit 50,2%. Il s'agit de la création d'un dernier rempart contre l'intrusion de LVMH au capital.

Hermès : l'arme ultime contre LVMHSelon l'Agefi, les 70 membres de la famille et leurs sociétés à 100 % apporteront une partie de leurs titres sauf un. Il s’agit de Nicolas Puech, le premier actionnaire individuel au sein de la famille avec 6 % du capital.

Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires du sellier a augmenté de 18,2% à taux de change constants et de 15,8% à taux de change courants. le groupe a ainsi revu son objectif annuel de chiffre d’affaires. La progression des ventes à taux constants pourrait être comprise entre 15% et 16%.

Dans les magasins du groupe, la progression des ventes demeure soutenue (+19,1% à taux de change constants). Son réseau de distribution s’est enrichi d’une nouvelle succursale en Chine ainsi que d’un troisième magasin en Inde, à Bombay.

Enfin, le chiffre d'affaires du groupe s’est élevé à 1.989 M€ (+20,2%) à taux de change constants et de 19,5% à taux de change courants

Photo : un carré de soie Hermès.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS