Malgré le jeu du chat et de la souris avec le groupe LVMH, l'excellent chiffre d'affaires annuel en 2011 le confirme, Hermès est bien placé pour garder le cap en 2012, une année qui s'annonce prometteuse pour la poursuite de sa stratégie à

long terme, basée sur le développement de ses capacités de production et de son réseau de distribution (NDLR : de nouveaux points de vente et un coup de neuf pour ses succursales existantes, dont une quinzaine, sont prévus en 2012).

La maison de luxe artisanal a largement dépassé son objectif de croissance de 16% qu'elle s'est fixé il y trois mois. Sur l'ensemble de l'année 2011, le chiffre d’affaires du groupe s’élève à 2 841,2 M€ et progresse de 18,3% aussi bien à taux de change courants et constants. Une belle performance qu'Hermès attribue à " tous les métiers, une innovation et une création sans cesse renouvelées (...) et une activité soutenue dans les magasins(+19%).

Autres faits marquants de l'année passée pour le célèbre sellier : une forte progression de ses ventes en gros (+15%, le développement de son réseau de distribution qui s'est étendu à treize succursales, la reprise de quatre concessions et la rénovation ou l’agrandissement de huit autres.

La croissance du chiffre d’affaires d'Hermès a été tirée par l’Amérique (+26%) et l’Asie hors Japon (+29%) qui s’est enrichie de six nouvelles succursales. Hermès a ouvert à Bombay le premier magasin de luxe hors des centres commerciaux, dans le cœur historique de la ville.

Au Japon, le chiffre d’affaires est quasiment stable sur l’année (-1%), malgré la catastrophe intervenue en début d’année.

En Europe, les ventes progressent de 16% grâce au dynamisme de tous les pays. En France, le succès du magasin inauguré rue de Sèvres fin 2010 s’est confirmé. Le réseau des autres pays d’Europe s’est renforcé avec la reprise des deux concessions de Moscou, ainsi que l’ouverture de nouvelles succursales à Berlin, Rome, Barcelone et Istanbul. Enfin, le nouveau magasin de Genève, agrandi, a ouvert ses portes en décembre.

Le métier soie & textiles accomplit une excellente année 2011 (+23%) grâce au succès des nouvelles collections et à la diversité des usages et des styles proposés qui séduisent une clientèle de plus en plus large.

Sous l’impulsion de la petite maroquinerie et des sacs en cuir, dont la demande reste très forte, l’activité Maroquinerie & Sellerie est en hausse de 12%, limitée par les capacités de production.

La division vêtements & accessoires (+30%) bénéficie aussi d'une activité soutenue, portée par le succès des dernières collections de prêt-à-porter et par la richesse de l’offre d’accessoires de mode. La première collection de prêt-à-porter féminin dessinée par Christophe Lemaire a rencontré un accueil chaleureux.

Les Parfums (+16%) recueillent les fruits du lancement d’Un Jardin sur le toit et de la vitalité de l’emblématique Terre d’Hermès .

L’Horlogerie (+23%), la Bijouterie (+27%), et les Arts de la Table (+17%) accomplissent également une excellente année.

" En 2012, comme chaque année depuis sa naissance en 1837, la maison Hermès prendra son temps, mieux, elle le célébrera en choisissant pour thème annuel : « Le temps devant soi ». Ce temps, si singulier, commande l'excellence dans l'adresse de nos selliers, la minutie de nos horlogers, la virtuosité de nos graveuses et la passion pour la qualité de tous nos artisans et créateurs. Sans lui rien de beau ni de durable ne pourrait se réaliser. Grâce à lui, nos clients trouvent dans chaque objet une invitation à goûter des moments de plaisir, rares, apaisés et pleins de fantaisie," explique Hermès dans un communiqué.

Conformément aux accords conclus fin 2010, les membres du groupe familial Hermès ont regroupé environ 50,2% du capital d’Hermès International au sein d’une société commune dénommée H51. Un droit prioritaire d’acquisition a par ailleurs été consenti à H51 par les membres du groupe familial. Ce droit prioritaire d’acquisition porte sur environ 12,3% du capital d’Hermès International. Cette opération de reclassement interne ne donnera pas lieu au dépôt d’une offre publique obligatoire conformément à la décision de dérogation accordée le 6 janvier 2011 par l’Autorité des Marchés Financiers, confirmée par une décision de la Cour d’appel de Paris en date du 15 septembre dernier (décision qui fait l’objet d’un pourvoi en cassation de l’ADAM).

Photo : Hermès
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS