Lafuma repasse dans le vert

Avec un chiffre d’affaires en baisse de 6,5 % (- 4,1 % à change et activité constants), les comptes semestriels du groupe de textile drômois, font apparaître un net redressement des performances avec un résultat opérationnel courant positif.

La perte de Lafuma est ramenée à 0,8 million d’euros contre un résultat net négatif de plus de 3,2 millions d’euros au 31 mars 2009, malgré un profit exceptionnel de 4,7 millions d’euros lié à la cession de la marque Millet en Corée.

Plusieurs éléments mettent en évidence l’efficacité du plan de réorganisation mis en oeuvre :alt

- une baisse significative des charges sur la période, tout particulièrement des charges externes (- 17 %),

- une diminution importante du besoin en fonds de roulement via principalement une réduction des stocks de 17 millions d’euros, soit près de 25 % sur un an,

- la poursuite du mouvement de désendettement avec une dette financière nette au 31 mars 2010 qui s’établit à 58 millions d’euros, soit un taux d’endettement ramené à 52 % des capitaux propres.

Dans ce contexte favorable, Lafuma a signé un accord avec ses banques sur le renouvellement des lignes de financements à court terme qui arrivaient à échéance au 30 juin.

Selon le groupe, l’amélioration des performances et de la structure du bilan se poursuivra sur le second semestre. Lafuma devrait néanmoins dégager une perte sur l’exercice qui l’amène à poursuivre ses actions de réorganisation en France comme à l’international.

Le groupe précise qu'il a signé un accord pour la création d’une joint-venture avec son partenaire coréen LG Fashion en vue de développer la marque en Chine. Cet accord permet de donner à Lafuma les moyens de son développement dans un pays en forte croissance et vient en remplacement de l’organisation mise en place en 2005 avec un partenaire hong-kongais.

Photo : Lafuma
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS