Louis Vuitton choque des députés moscovites

L’objet du litige est une malle marron et jaune sur laquelle se détache en grosses lettres dorées le fameux signe LV de Louis Vuitton. Il faut peut-être préciser ici que la malle en question a des proportions inhabituelles : neuf mètres de haut et

30 mètres de long. Son emplacement aussi est singulier puisqu’elle se dresse à quelques pas du Kremlin et du mausolée où repose Lenine. Nous sommes sur la célèbre place rouge au cœur de Moscou et ce bagage gargantuesque abrite une exposition de malles Vuitton ayant appartenu à des nombreuses célébrités. Des célébrités telles que Catherine Deneuve, Ernest Hemingway ou encore Sharon Stone.

L’expositionLouis Vuitton choque des députés moscovites n’a pas encore commencé puisqu’elle débutera le 2 décembre et chantera la gloire du malletier jusqu’au 19 janvier. Elle n’a pas commencé mais fait déjà beaucoup parler d’elle en suscitant de réactions farouchement indignées de la part des députés et des membres de la société civile russe.

Les récriminations les plus courantes portent sur le statut particulier de la Place Rouge classée au patrimoine mondial de l’Unesco. « C'est un endroit sacré de l'État russe, a ainsi déclaré à l'agence Ria Novosti le député communiste Sergueï Oboukhov. Il y a certains symboles qu'il ne faut pas banaliser et dénigrer parce que l'avenir de l'Etat en dépend. Je pensais que le pouvoir actuel avait enfin compris cela ».


« Des dimensions disproportionnées »

D’autres plaintes mettent en avant les dimensions disproportionnées de la malle qui cache aux yeux des passants la cathédrale Basile le Bienheureux et ses dômes colorées. Alexandre Sidiakine, député du parti au pouvoir Russie Unie a ainsi demandé au service fédéral anti-monopole de vérifier si la législation sur la publicité était bien respectée dans cette affaire. "Les dimensions gigantesques de la construction ne sont pas justifiables : cela gâche la vue sur des monuments du patrimoine culturel russe » dit-il. "Il faut tenir compte du statut particulier de cet endroit et comprendre que des dizaines de milliers de personnes viennent ici spécialement pour voir la place Rouge et non le pavillon d'une entreprise connue", résume de son côté Konstantin Mikhaïlov, coordinateur d'Arkhnadzor, une ONG russe qui défend le patrimoine architectural de Moscou.

Notons que Louis Vuitton précise sur son site que les bénéfices venant de la vente des billets d’entrées pour cette exposition seront reversés intégralement à la fondation caritative du mannequin Natalia Vodianova qui est également la compagne du fils de Bernard Arnault, le PDG de LVMH propriétaire du malletier. Cette association baptisée Naked Hearts finance des actions en faveur des enfants handicapés.
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS