Marc Jacobs met la barre au plus haut

D'habitude c'est à Paris, Milan ou Londres de lancer les grandes tendances d'une saison à l'autre. Cette saison, c'est Marc Jacobs qui met la barre au plus haut. Et cette fois-ci ça s'est passé à la New York Fashion Week. Le résultat ? La grosse pomme

a de quoi faire pâlir les autres capitales de la mode.

AprèsMarc Jacobs met la barre au plus haut sa dernière collection qui regorgeait de chapeaux immenses et de looks inspirés du style d'Anna Piaggi qui nous a quitté cet été, pour le printemps - été 2013, le créateur a décidé de faire table rase.

Exit l'embellissement, le superflu et le maximalisme, la simplicité et l'intégrité apparente de cette collection apporte une fraîcheur bienvenue. En pleine campagne avant les élections américaines, l'époque du " vivons cachés sous des tonnes de vêtements superposés est révolue. Aux USA, l'heure est à la transparence.

De ce fait, Marc Jacobs a privilégié le style voyant et ultra-graphique des années 60 avec des rayures XXL, à la verticale, ondulées ou pailletées à souhait : des rayures noir, blanc, rouge et beige gagnent les tailleurs pantalon / jupe, chemises et t-shirts aux coupes simplissimes. Des touches de cuir verni ou de panthère s'invitent sur les pièces pour le soir.

Le premier passage - la mannequin qui monte Ruby Jean Wilson ressemblait comme deux gouttes d'eau à Edie Sedgwick, la muse warholienne. Une ouverture qui donnait le ton de ce défilé - un des shows les plus mémorables de la New York Fashion Week qui se termine ce jeudi.

Images: Marc Jacobs SS13
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS