Le débouclage de sa participation dans Hermès va générer pour LVMH une plus-value de l'ordre de 2,8 milliards d'euros,

a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.

L'opération de pacification des relations entre les deux groupes annoncée un peu plus tôt va se traduire par une distribution aux actionnaires de LVMH de titres d'une valeur de 6,8 milliards d'euros, précise-t-on de même source. Depuis l'entrée surprise de LVMH au capital d'Hermès, l'action de ce dernier a pris 64 pourcent et valait mardi soir 262,75 euros.

L'opération a été structurée de telle sorte à ne pas trop destabiliser le cours de l'action Hermès, comme aurait pu le faire une vente pure et simple de sa participation de 23 pourcent en un seul bloc.

Groupe Arnault, la holding patrimoniale du fondateur de LVMH Bernard Arnault, se retrouvera in fine avec 8,5 pourcent du capital d'Hermès, ce qui correspond au prorata de sa participation dans le sellier.

Pour M. Arnault, "c'est un investissement patrimonial comme les autres, qui va vivre, même si on s'inscrit pour l'instant dans la durée" au regard des excellents performance de cet investissement, a-t-on ajouté de même source. (AFP)

 

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS