La cour d’appel de Paris a autorisé la famille Hermès à créer une holding. M. Thomas,

gérant de la société, a déclaré qu’il s’agit d’une « très bonne nouvelle », qui permet au sellier de rester indépendant pendant les vingt prochaines années.

La nouvelle holding comprend toutes les actions de la famille Hermès qui détient 51 % du capital. Ainsi, l’éventuelle prise de contrôle du groupe de luxe LVMH est donc écartée.

La cour d’appel a ainsi rejeté le recours de l’Association des actionnaires minoritaires, l’Adam, et confirmé la décision de l’Autorité des marchés financiers, l’AMF, qui avait accordé à Hermès en janvier dernier la dispense de lancer une offre publique d’achat sur le reste du capital, la règle usuelle lors du changement de contrôle d’une société. Elle estime que la décision rendue par l’AMF n’est pas « susceptible de porter atteinte ni à l’égalité des actionnaires, ni aux principes de transparence, d’intégrité et de loyauté ». La présidente de l’Adam, Colette Neuville, souhaite « étudier sérieusement les possibilités de recours ».



 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS