L'espagnol Inditex, géant du textile avec sa marque Zara, a publié mercredi un bénéfice

net en baisse de 2,4 pourcent à 928 millions d'euros pour son premier semestre décalé, notamment en raison des taux de change et des coûts d'ouverture de nouveaux magasins.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 6 pourcent entre le 1er février et le 31 juillet par rapport au même semestre de 2013 à 8,085 milliards d'euros, tandis que l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a stagné à 1,617 milliard. Ces chiffres du groupe qui possède également les marques Massimo Dutti, Pull&Bear ou encore Bershka, ont été mal accueillis à la Bourse de Madrid où le titre perdait 1,33 pourcent à 23 euros 09H20 (07H20 GMT), dans un marché en hausse de 0,51 pourcent.

"A taux de change constant, les ventes en magasins et en ligne ont augmenté de 11 pourcent", souligne le groupe dans un communiqué transmis au gendarme de la Bourse espagnol CNMV.

L'Europe a représenté 64,9 pourcent du chiffre d'affaires du groupe au premier semestre dont 19,3% pour l'Espagne. "Au cours du premier semestre, le groupe a ouvert des boutiques sur 40 différents marchés, ce qui porte son réseau mondial à un total de 6.460 magasins sur 88 marchés", ajoute le groupe dans un autre communiqué. Il affirme également avoir créé, "dans les 12 derniers mois, 8.000 nouveaux emplois dans le monde, dont 1.200 en Espagne". Il compte désormais un nombre total de quelque 130.000 salariés.

Outre l'ouverture de nouveaux magasins et la rénovation d'établissements existants, Inditex poursuit également le développement de ses ventes en ligne qui est "conforme avec le programme prévu pour 2014", ajoute le groupe. Il précise que la vente en ligne sera présente sur 27 marchés avec le lancement de la vente en ligne de Zara au Mexique le 3 septembre et celui prévu en Corée du Sud le 24 septembre. (AFP)

 

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS