François-Xavier Poëls connaît le luxe comme sa poche. Le virus d’entreprendre également. Avec tout ce que cela prend comporter de risques et d’échecs. L&r